Des astuces de grand-mère efficaces pour remédier à la conjonctivite – Recettes en Famille

Des astuces de grand-mère efficaces pour remédier à la conjonctivite

by Emma

La conjonctivite est un effet inflammatoire ou irritatif provenant d’un germe bactérien ou viral. Cette maladie affecte la membrane muqueuse transparente appelée conjonctive qui recouvre la partie bulbaire du blanc de l’œil. De plus, elle peut être contagieuse, une raison probante d’y remédier. Heureusement que des Mère Nature octroie ses richesses pour opérer efficacement contre la maladie.

A terme, la conjonctivite est handicapante et est susceptible de se transmettre. Par ailleurs, elle peut être à l’origine d’une réaction allergique mais encore d’une irritation après avoir subi un traumatisme ou à après avoir été en contact à un ingrédient toxique.

Les causes de la conjonctivite

Souvent connue comme une atteinte anodine, la conjonctivite ne doit pas être négligée. Pour preuve, elle manifestera son stade extrême à défaut de traitement.  Les causes sont diverses, telles que des ingrédients toxiques, un choc traumatique, des réactions allergiques. En outre, ce trouble oculaire peut être d’origine virale ou encore bactérienne à en croire à cette étude.

La conjonctivite bactérienne peut être causée par le Streptococcus pneumoniae, le Staphylococcus aureus, le Haemophilus spp. Il existe un cas rare de conjonctivite causée par le Chlamydia trachomatis à en croire au Dr Melvin I. Roat, ophtalmologue et professeur clinique associé au Sidney Kimmel Medical College. Après des relations sexuelles, le sujet peut développer la conjonctivite gonococcique si le partenaire sexuel souffre d’une infection génitale.

La seconde cause de conjonctivite est bactérienne, à un degré de contagion plus élevé. Un patient atteint de rhume ou de contamination par un virus, quel que soit son origine peut développer une conjonctivite. Dans certains cas, le virus fait partie des suivants : herpes simplex, entérovirus ou adénovirus.

Quant à la conjonctivite d’origine allergique, elle découle d’une allergie. Dans ce cas, elle implique des mastocytes, des cellules du système immunitaire qui développent des médiateurs quand le sujet est exposé à certains stimuli comme les acariens, les pollens ou encore les moisissures. Ces derniers constituent des substances chimiques qui occasionnent des inflammations au niveau des membranes transparentes qui tapissent l’œil. Dans des cas les plus courants, il y a la conjonctivite allergique perannuelle, celle annuelle ou saisonnière. Les manifestations de la conjonctivite saisonnière se fait souvent en saison printanière ou en début de saison d’été. Par contre, la conjonctivite perannuelle s’élance durant toute l’année et en principe, les poils, les squames d’animaux et les acariens sont des facteurs de risque.

La conjonctivite toxique survient lorsque le sujet a été exposé à des ingrédients chimiques ou encore à des fumées, comme le précise le Dr Claire Lewandowski, information relayée par le Journal des Femmes. Enfin, la conjonctivite traumatique est occasionnée par un choc qui a heurté l’œil.

Les signes relatifs à la conjonctivite

Pour la conjonctivite bactérienne ou virale, le patient a l’impression d’avoir un grain de sable dans les yeux ou l’œil affecté. Le Dr Lewandowski fait le point sur ses symptômes. De ce fait, le patient peut avoir un larmoiement, une rougeur de l’œil, des picotements, des brûlures ou encore un écoulement infecté. Ce dernier entraine les paupières collées lors du réveil.

Pour la conjonctivite provenant d’une réaction allergique, l’œil peut rougir avec un larmoiement, démangeaisons et ne résiste pas à la lumière. Dans certains des cas, ce type de conjonctivite est accompagné d’une rhinite allergique, du syndrome d’eczéma, de toux consécutives, d’asthme ou encore d’épisodes de bronchites.
En cas de conjonctivite toxique, les signes manifestes peuvent occasionner des rougeurs et un larmoiement de l’œil. Cependant, certains patients endurent une décadence de la capacité visuelle. Un cas qui préconise l’examen d’un ophtalmologue le plus vite que possible.

Les remèdes contre la conjonctivite

Le geste primordial est de contacter un ophtalmologue pour établir un diagnostique. De manière générale, le traitement préconisé est de se laver les yeux à l’aide de sérum physiologique ainsi que d’une compresse stérile, à plusieurs reprises dans la journée. Cette solution contribuera à détremper les germes de l’œil et d’apaiser l’inflammation ressentie. En sus, le médecin prohibe le port de lentilles de correction lors du traitement.

Selon le facteur de la conjonctivite, le spécialiste pourra proposer du collyre antiseptique, des pommades dédiées à cela ou bien  des antibiotiques, pour la conjonctivite bactérienne. Quant à la conjonctivite d’origine allergique, il prescrirait du collyre antihistamnique, peut-on lire dans l’interview du Dr Lewandowski et accompagné d’un bilan allergique.

Comment traiter la conjonctivite naturellement ?

Si l’ophtalmologue préconise des traitements médicaux adaptés, il existe des traitements naturels efficaces contre la conjonctivite. Ils consistent en des lavages à l’aide de produit naturel. Lors de son interview avec les confrères du  Journal des Femmes, Amélie Mounier, naturopathe à Vincennes, affirme qu’une décoction à base de bleuet, opère de manière ahurissante. Le bleuet est une plante aux propriétés astringentes. « Elle a une action anti-inflammatoire, antiallergique et anti-oxydante pour la protection des tissus », met-elle en avant. Cette plante permettra de décongestionner l’œil tout en limitant les effets inflammatoires.

Pour ce faire, vous aurez besoin des ingrédients suivants :

  • une cuillère à soupe de bleuet,
  • un bol d’eau
  • 1 compresse stérile.

Le mode de préparation

Commencez par mettre le bleuet dans de l’eau froide et faites bouillir. Dès que la solution porte à ébullition, laissez 5 minutes sur le feu avant de faire refroidir. Laissez infuser pendant une dizaine de minutes de plus. Ensuite, filtrez bien à l’aide d’une gaze. Ne laissez aucun résidu dans la solution au risque d’irriter encore plus l’œil. Imbibez une compresse stérile de cette décoction sur l’œil fermé et laissez opérer durant 10 minutes.

Des astuces pour éviter la conjonctivite

Sachez que la conjonctivite infectieuse se transmet par un contact entre les mains et les yeux. Afin se stopper la contamination, le Dr Roat préconise des habitudes à adopter.

  • Il prohibe de toucher consécutivement l’œil contaminé et celui non contaminé ;
  • Le lavage des mains est important après avoir touché le nez ou les yeux ;
  • Arrêtez les piscines ;
  • Personnalisez votre oreiller et votre serviette et ne les partagez pas avec autrui.

Attention !

Quand un enfant est atteint de la conjonctivite, l’ophtalmologue prohibe de l’envoyer à l’école au risque de contaminer ses camarades de classe.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend