Découvrez pourquoi les cubes de bouillons vendus en commerce sont nocifs – Recettes en Famille

Découvrez pourquoi les cubes de bouillons vendus en commerce sont nocifs

by Emma

Prisés par une grande majorité de cuisiniers, les bouillons cubes servent à hausser le goût des plats chauds ou des nouilles. Cependant, ces assaisonnements ne sont pas bénéfiques en terme d’apporte nutritionnel. Au contraire, ils renferment des ingrédients nuisibles à la santé au fait de l’excès de sel, comme le précise 60 Millions de consommateurs. Cela fait partie du côté sombre dans l’utilisation de bouillon. Eclaircissements.

Comme le rapporte le magazine Madame Figaro, les explications de l’Institut national de la consommation concernent les fumets, les bouillons ainsi que les fonds de veau. L’article précise effectivement que les bouillons contiennent trop de sel et pas seulement. Parmi certains des ingrédients, on repère du sucre.

Une dose importante de sel dans les bouillons

60 Millions de consommateurs atteste que ces condiments constituent une quantité déraisonnable de sel. Plus précisément, 34 références vendues en supermarchés ont fait l’objet d’analyse, notamment les fonds de veau, les bouillons de légumes ou les bouillons de volaille et les fumets de poisson.

Selon le résultat du sondage, 9 marchandises faisant partie des 11 bouillons de volaille sont pointées du doigt. En fait, les bouillons de légumes atteignent presque la moyenne, mais 6 références parmi 12 sont tous bourrées de sel.

D’après Medisite, l’OMS recommande vivement de ne consommer que moins de 5 grammes de sel chaque jour pour une personne à l’âge adulte. A cet effet, le centre d’essais comparatif a calculé le quota pour 150 millilitres de bouillon reconstitué, équivalent à une portion et a pu sortir un pourcentage relatif aux apports journaliers autorisés. Conclusion : ces produits contiennent entre 0,43 et 1,63 gr de sel pour 150 ml, donc de “plus de 25% de ces apports recommandés”, selon la même source.

D’ailleurs, pour ce qui est des bouillons de légumes, on y constate la mention “sans sel” et c’est le cas. Cependant, ces condiments renferment d’autres ingrédients aussi nuisibles à la santé. Les marchandises contiennent majoritairement de saccharose ou de sirop de glucose, à l’exclusion des fumets de poisson. Comme annoncé par 60 Millions de consommateurs, ce sont des composants utilisés par la firme pour souder plus efficacement le cube de bouillon en plus d’élever la saveur.

Des produits industriels

L’OMS affirme, par le biais d’un communiqué que les produits ultra-transformés prennent de plus en plus de rayons dans le commerce. Sachez que la teneur en ingrédients énergétiques, en acide gras trans, en graisses saturées, en sel et en sucre, fait de ces produits, un élément toxique pour la santé. Par ailleurs, la consommation de trop de sel est à l’origine de l’hypertension artérielle mais aussi à des risques élevés de développer un AVC ou encore des troubles cardiaques.

Parmi les aliments transformés bourrés de sel, on compte le salami, les charcuteries, les nouilles instantanées, le fromage et d’autres. Ce n’est pas tout, le sel est aussi imprégné de manière excessive lorsqu’on a tendance à en rajouter à table mais aussi dans les sauces. L’OMS préconise alors de vérifier minutieusement les inscriptions sur les paquets avant de les ajouter dans les courses. Le but est de sélectionner les produits avec une quantité réduite de sodium.

Les raisons de consommer moins de sel

On ne pourra bannir à bras le corps la présence de bouillons dans les plats consommés mais plutôt de prendre le temps de peser les composants de vos plats. A une dose minime, le sel concourt au bon fonctionnement de l’organisme mais dans le cas contraire, l’inverse pourra se produire. D’après les informations publiées par l’OMS, d’innombrables sujets consomment deus fois plus que la moyenne, si la dose autorisée est de 9 à 12 gr au quotidien.

Irène Margaritis, chef de l’unité d’évaluation des risques liés à la nutrition à l’Anses est formel lors de son interview avec l’Express. Selon cet expert, l’excès de sel occasionne des effets délétères à la santé, notamment une augmentation de l’hypertension artérielle et le risque amplifié de développer des troubles cardiovasculaires. Quant à Pierre Meneton, chercheur à l’Inserm, il évoque que l’imprégnation de sel en excès évacue le calcium par l’urine. Dans le cas où ce nutriment perdu n’est pas comblé par d’autres aliments, le sujet est au risque de développer une ostéoporose.

Mieux vaut rester précautionneux. Voici une recette de bouillon cubes fait maison qui priorise les ingrédients naturels.

La préparation de vos propres cubes de bouillons

Si voua devez agrémenter la saveur de vos plats, il est possible de préparer des cubes de bouillons par vous-même.

Les ingrédients

  • 3 gousses d’ail ;
  • 2 carottes ;
  • Un poireau ;
  • 3 branches de céleri ;
  • 2 oignons moyens ;
  • Une botte de persil.

Les étapes de préparation

Commencez par ôter la peau de vos gousses d’ail, des carottes et des oignons.

Par la suite, lavez les branches de céleri, le persil sans oublier le poireau.

Coupez chaque ingrédient en petits dés et mettez le tout dans une casserole avec 1 litre d’eau bouillante.

Laissez cuire durant 1 heure avant de mixer le mélange dans un mixeur.

Munissez-vous d’une sauteuse pour transférer la préparation sans y verser aucune matière grasse. Laissez dessécher durant 10 minutes en mélangeant régulièrement.

Enfin, il est temps d’étaler le mélange sur du papier sulfurisé et faites entrer dans votre réfrigérateur pour prendre une consistance dure.

Il ne vous reste plus qu’à découper en cubes selon la dimension de votre choix. Les bouillons cubes sont prêts à l’usage.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend