Découvrez pourquoi la majorité des enfants ne prennent pas de médicaments pour le TDAH en France.

Big Pharma a tenu un grand rôle dans la promotion de l’épidémie de TDAH aux USA. C’est ce qui a incité les médecins et les parents que le TDAH est un problème de santé fréquent chez les enfants. Suite à cela, il a été indiqué que cette condition de santé devrait être traitée avec des médicaments.

Pourtant, de nombreux pays ne sont pas d’accord avec la position américaine concernant le TDAH, si bien qu’ils adoptent des structures totalement différentes afin de la définir, de la diagnostiquer et de la traiter.

Les raisons pour lesquelles la France définit le TDAH autrement :

D’après le CDC ou Centers for Disease Control and Prevention, environ 11% des enfants en Amérique, de 4 à 17 ans, ont été diagnostiqués avec un TDAH ou trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité. Ces faits ont été constatés au courant de l’année 2011.

Cependant, en France, seulement 3 à 5% de cas ont été estimés chez les enfants d’âge scolaire. La différence réside dans le fait que les pédopsychiatres de France n’utilisent pas le même système que ceux des Etats-Unis pour ce qui est du classement des problèmes émotionnels de chaque enfant.

Au lieu d’avoir recours au DSM ou manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux de l’APA, les médecins Français utilisent un tout autre système de la Fédération Française de Psychiatrie. Il s’agit en effet de la CFTMEA ou Classification Française des Troubles Mentaux de l’Enfant et de l’Adolescent (CFTMEA).

En plus de cela, pour la France, le TDAH est considéré comme un trouble sociologique dont l’origine est un ensemble de situations sociales. Par contre, aux USA, il est considéré comme étant un trouble neurologique dont les principaux signes proviennent du déséquilibre d’ordre chimique du cerveau ou du dysfonctionnement biologique.

Voir aussi:  Elle a renversé le bicarbonate de soude sur le lit et après 30 minutes tout le monde était sans voix: quand vous voyez pourquoi, vous ferez la même chose! (VIDÉO)

La définition de ce trouble en Hexagone diffère totalement de celle avancée aux États-Unis, du fait que l’industrie pharmaceutique a apporté son aide pour définir le TDAH aux USA. En plus de cela, les méthodes de traitement ne sont pas les mêmes dans les deux pays.

Comment traiter le TDAH en France ?

Après avoir diagnostiqué un patient avec un TDAH, le psychiatre français se concentre essentiellement sur ses problèmes de comportement. Il recherche notamment des causes sous-jacentes. Ce professionnel de la psychiatrie va également étudier la détresse de l’enfant et va la comparer à des situations sociales.

En France, ce type de trouble est considéré comme un trouble d’ordre social. De ce fait, il est généralement traité à l’aide d’une psychothérapie ou d’un conseil familial.

Il est très rare que les psychiatres français donnent des médicaments pour le traitement du TDAH, car après une approche holistique, ceux-ci ne sont plus utiles.

Pour informations, les psychiatres français tiennent aussi compte du régime alimentaire de leurs patients lorsqu’ils recherchent l’origine des symptômes comportementaux pouvant être liés au TDAH.

En effet, les mauvaises habitudes alimentaires, notamment la consommation excessive d’aliments dotés de colorants, de conservateurs, d’arômes artificiels, de sucres ou d’allergènes, peuvent provoquer un déséquilibre comportemental chez un enfant.

Ce qui n’est pas si difficile à prévoir, car même les adultes peuvent ressentir les effets indésirables de certains aliments, que ce soit sur leur humeur, leur pensée ou le niveau de leur énergie.

Pour voir la suite, cliquez sur la page suivante (le bouton rouge en dessous)

Voir aussi:  Que dit la taille de votre petit doigt sur vous?
To Top

Send this to a friend