News

Dans les animaleries, partout en Angleterre, la vente des chiens et des chats sont terminées.

A cause d’une loi votée en Angleterre, le 06 Avril dernier, la vente de chiens et chats dans les animaleries du pays est interdit. C’est aux fins de combattre la contrebande d’animaux de compagnie, dans le pays, que cette loi a été adoptée.

Maintenant, la loi a été adoptée et aucun chat ni chien ne peut plus être acheté dans une animalerie en Angleterre. Mais aussi les élevages industriels sont interdits. Les défenseurs des animaux comme la fondation 30 Millions d’amis, sont ravis pour cette loi. Pour eux c’est une vraie victoire, puisque cette loi aide au mauvais traitement des animaux dans les animaleries.

Grace au ministre anglais du bien être animal, la loi LucyLaw interdit la vente de chiens et de chats en animaleries, partout en Angleterre. Cette loi a été adoptée le 06/04/2020 en Angleterre. Cette loi a été appelé Lucy, en hommage à une chienne victime d’une usine à chiots au Pays de Galles.

View this post on Instagram

I miss this face 💖🌈😢xx

A post shared by Lucy The Rescue Cavalier (@lucytherescuecavalier) on

Ainsi, la loi Lucy est actuellement en vigueur, et tous ceux qui ont des chats ou des chiens sont maintenant mis en prisons pour 5 ans, dans le cas où ils ne respectent pas nos amis domestiques. Il est à noter que la chienne appelé « LUCY », pour laquelle la loi a été appelée ainsi, a vécu tout le long de sa vie en cage dans une animalerie. Elle a été décédée en 2016, et devenue le symbole du combat contre les usines à chiots.

Donc pour changer, les britanniques devront aller dans les refuges ou les associations pour aider les animaux abandonnés. Ou encore, Ils peuvent aussi aller dans les élevages agréés par l’Etat.

Zac Goldsmith, ministre de l’environnement en charge du bien-être animal Outre-Manche, a affirmé que : « C’est une étape importante pour le bien-être animal, je suis heureux que nous ayons enfin cette législation cruciale qui aidera à lutter contre le terrible commerce des chiens et des chats par des tiers ». En France, aucune loi n’a été encore adoptée pour aller dans ce sens, alors que 6 Français sur 10 souhaitent la fin de cette pratique.

Pour la suite, ouvrir la page suivante

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Most Popular

To Top
Send this to a friend