Coronavirus : La majorité des patients au cas asymptomatique ont les organes atteints de maladie – Recettes en Famille

Coronavirus : La majorité des patients au cas asymptomatique ont les organes atteints de maladie

by Emma

Depuis plus de dix mois, la population mondiale est en proie au Covid-19. Cette pandémie sans précédent a fait plus de 1,2 million de morts. Les personnes diagnostiquées de la maladie ne présentent pas forcément de signes similaires. Comme le précise une chercheuse dans El Confidencial, malgré l’absence de symptômes liés au coronavirus, les patients asymptomatiques peuvent subir des atteintes à leurs organes. 

Le coronavirus peut présenter des symptômes communs, notamment de la toux, de la fièvre, des fatigues exacerbées, des courbatures mais aussi perte du goût et de l’odorat ou les deux en même temps. La maladie peut s’avérer sournoise et plusieurs des patients asymptomatiques ont les organes affectés. Selon Sonia Villapol, chercheuse au Texas Medical Center à Houston lors de son interview au média espagnol El Confidencial, les organes peuvent être affectés pour ces personnes testés positifs mais qui ne présentent aucun signe relatif au coronavirus.

Les dangers imminents aux cas asymptomatiques

Il existe des patients qui guérissent de la contamination par le virus mortel et certains sont sujets à des effets pérennes. Dans certains cas, il pourrait s’agir de jeunes patients, sans aucun signes de la maladie mais dont les organes dont affectés. Comme le précise Sonia Villapol, certains des patients asymptomatiques continuent à manifester des signes maladifs des semaines après avoir été guéris.

« Une grande majorité de personnes ne parviennent pas à saisir l’importance des mesures barrières contre le coronavirus. Pourtant, plusieurs jeunes patients asymptomatiques ou sui présentent peu de symptômes subissent des retentissements, des mois plus tard. 70% des personnes rétablies ont des séquelles à long terme », peut-on lire dans son témoignage.

Il s’agit en réalité d’une déclaration en réponse à un avis alarmant à l’initiative du directeur général de l’Organisation Mondial de la Santé, il y’a quelques mois de cela. Selon LCI, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus avait cité au préalable l’état des patients qui endurent des symptômes relatifs au coronavirus durant des semaines.

« Le mois dernier, ma collègue, la Dre Maria Van Kerkhove, a contacté les membres d’un groupe dont le nom est ‘Long Covid SOS’ qui représente des patients subissant un Covid-19 avec des effets à long terme », affirme-t-il à l’occasion de son communiqué de presse en date du 21 août 2020.

Par le biais d’un autre rapport, la même source relate les effets à long terme pouvant pâtir aux jeunes, aux personnes sportives et même à celles en bonne santé. En sus, ces individus peuvent endurer des troubles pulmonaires, cardiaques ou des problèmes neurologiques, à une durée élancée. Pire encore, ils peuvent sentie un abandon puisqu’ils peuvent se sentir incompris et de ne pas être en mesure d’accentuer leur détresse. Il arrive même de refaire le test mais le résultat est négatif alors qu’ils sont en proie à une souffrance inexplicable. Malgré plusieurs tentatives de recherche réalisées par les experts, le sujet demeure très vague.

Les organes affectés pour les cas asymptomatiques

Malgré la difficulté qui subsiste à ce propos, des chercheurs ont pu clarifier certain point sur la pathologie. D’après Sonia Villapol, lors de ses observations reprises par un écrit du média Medisite, des principaux organes sont susceptibles d’être atteints par le Covid-19 chez les cas jugés anodins.

Atteintes aux poumons

Certains des patients asymptomatiques sont susceptibles de manifester des atteintes pulmonaires, malgré l’absence de toux et qu’ils ne présentent aucune difficulté de respiration au moment où ils sont positifs au coronavirus. De manière générale, les lésions repérées grâce à un scanner, sont attestées par un verre dépoli et peuvent se trouver plus ou moins graves, selon le Dr Eric Topol, fondateur et directeur du Scripps Translational Research Institute en concours avec son collègue, Daniel P. Oran au magazine WebMD le mois d’août. En outre, les deux experts ont rendu public, un article qui met en exergue que les cas asymptomatiques ne traduisent pas que les patients sont indemnes d’atteintes à l’organisme.

Atteintes cérébrales

Comme le précise Sonia Villapol, certains des patients asymptomatiques peuvent endurer des dommages au niveau du cerveau. Et pour cause, des parcelles de virus exercent leur emprise à la couche qui protège les terminaisons nerveuses. En conséquence, cette attaque peut se répercuter sur la matière grise.

Atteintes sur le cœur

La spécialiste accentue que des dommages au cœur peut se manifester même aux personnes sans antécédent de maladie lorsqu’elles sont testés positives mais asymptomatiques. A terme, le sujet peut subir une insuffisance cardiaque s’il ne souffre d’aucune complication respiratoire.

Les mesures barrières pour limiter la propagation du virus

Afin d’entraver la contamination le plus possible, certaines mesures sont prescrites. Le lavage des mains restent toujours de mise. Lavez vos mains avec de l’eau savonnée ou à défaut, en utilisant une solution hydroalcoolique. Lorsque vous toussez ou éternuez, couvrez-vous la face à l’aide du pli de votre coude ou en utilisant un mouchoir à usage unique. En usant un mouchoir jetable, utilisez-le seulement une fois et jetez tout de suite dans une poubelle fermée. Evitez de toucher les yeux, le nez ainsi que la bouche pour ne  pas charroyer le virus de vos mains vers la face. Dans des lieux publics ou en rencontrant les autres, restez à une distance d’un mètre au moins.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend