Coronavirus : 98% des sujets s’en sortent indemnes

Considéré comme une pandémie, le coronavirus s’accroît de plus en plus à travers le monde. A ce jour, le bilan de cette maladie affiche plus de 167 414 cas et 6 507 décès. En Europe, épicentre de cette maladie virale, l’infection se répand à une vitesse effrayante. Toutefois, les cas de guérisons sont également importants à considérer. Selon les dires du directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, la France connaîtrait “98% de taux de guérison”. France TV Info, LCI et BFM TV ont rapporté cette information.

Le Coronavirus fait sa première apparition dans un marché de fruits de mer à Wuhan, en Chine, pays où 81 000 individus ont été contaminés et dont plus de 3 000 sont décédés. L’instauration de mesures rigoureuses par le gouvernement chinois a permis de limiter et de faire stagner l’épidémie virale dans ce pays, mais ce ne fut pas le cas dans le reste du monde.

Lors de son discours lundi, Emmanuel Macron annonce une guerre contre le virus, sachant que la France affiche actuellement plus de 6600 cas de contaminations et 148personnes mortes. Pour limiter les impacts du virus, les habitants de l’Hexagone sont confinés dans leurs domiciles jusqu’à nouvel ordre.

Le Ministère de la Santé indique un taux de guérison de 98%

Malgré l’inquiétude régissant la vie des Français, il est toutefois essentiel de ne pas céder  aux crises d’angoisse ou à l’anxiété. « Sur les 80 000 cas rapportés en Chine, plus de 70% ont été guéri », révèle le directeur de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus,  à Genève, lors d’une conférence de presse.  

Selon les propos du directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, « en France, 98% des patients sont sortis indemnes » face au coronavirus, avant d’ajouter « Nous avons demandé à Santé publique France de nous donner le chiffre des guérisons, qui est donc de 98%. Je pense qu’il est très important que les Français voient et entendent des personnes guéries ».

Cependant, compte tenu de l’évolution constante de l’épidémie, les responsables sont encore dans l’incapacité de fournir un nombre exact.

Pourquoi semble-t-il compliqué d’obtenir des statistiques exactes ?

Selon France TV Info, le peuple reçoit chaque jour trois informations essentielles dont les chiffres sur les cas positifs, les cas graves et le nombre de décès. Jérôme Salomon a appuyé que le nombre de patients guéris de l’épidémie sera communiqué lorsque les données seront suffisamment étudiées.

En effet, ce dernier déclare que « Le nombre de personnes guéries n’est plus la priorité du moment. Nous sommes avant tout concentrés sur le suivi épidémique ». Selon lui, tracer les personnes atteintes dès le commencement  du Coronavirus a aidé à mettre en évidence certains nombres. Mais compte tenu de sa vitesse de propagation, déposer des statistiques précises semble plus complexe.

En effet, le directeur général de la Santé explique que « C’est impossible au vu du nombre de cas qui ne cesse d’augmenter, on ne peut plus suivre chacun des malades. Les hôpitaux sont concentrés sur la prise en charge, et moins sur les remontées de chiffres aux Agences régionales de santé », et que « ce n’est pas qu’on ne veut pas donner le nombre de personnes guéries, c’est que nous ne sommes pas en mesure de le faire correctement ».

Des chiffres à prendre avec discernement 

En France, le processus de dépistage connaît des difficultés vu la vitesse fulgurante de propagation du virus en un petit laps de temps. Lors d’un entretien avec le Parisien, Quentin Delannoy, un médecin urgentiste à la Pitié-Salpêtrière, explique qu’ « Il y a tellement de cas suspects qu’on ne peut pas dépister tout le monde ».

Par conséquent, de nombreuses personnes sont probablement contaminées par le virus mais l’ignorent. Le chef de service des maladies infectieuses à l’hôpital Avicenne à Paris, Olivier Bouchaud, explique que les individus montrant des signes semblables à un rhume, n’avaient pas tous été testés. En gros, ils n’étaient donc pas comptés parmi les malades mais ils devaient tout de même être confinés dans leur domicile.

Un médecin-infectiologue à la Pitié Salpêtrière Paris, Alexandre Bleibtreu, révèle aussi que le nombre de personnes contaminées par le virus serait sûrement supérieur à deux ou même quatre fois plus que les chiffres présentés. Cependant, selon le BFM TV, de nombreux cas de d’infection seraient guéris d’une manière spontanée en misant uniquement sur les défenses immunitaires.

Libération renforce que les individus les plus vulnérables, “fragilisées par des pathologies préexistantes”,  seraient plus enclin à présenter des aspects plus graves de l’infection. Dans ses propos, Olivier Véran, indique que la plupart des décès dans l’Hexagone “touchait des individus âgés de plus de 80 ans, qui étaient déjà contaminées par le Coronavirus”. Il ajoute également que dans le monde, l’Italie y compris, “il y avait des personnes qui étaient plus jeunes et qui faisaient des complications”.

Pour la suite, ouvrir la page suivante

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Most Popular

To Top

Send this to a friend