Confiscation des permis de conduire pour ceux qui utilisent leur téléphone au volant – Recettes en Famille

Confiscation des permis de conduire pour ceux qui utilisent leur téléphone au volant

by Emma

A partir de vendredi, le téléphone au volant est passible de saisie du permis, une confiscation qui peut atteindre jusqu’à une année ou même six années.

Désormais, la double infraction au volant est passible de lourde peine. Le décret 2020-605 publié le 21 mai entre effectivement en vigueur dès ce vendredi et punit les conducteurs condamnables à une infraction de route. Un automobiliste surpris avec son téléphone au volant en plus d’une des infractions notamment le défaut de clignotant, le fait de franchir une ligne continue, le roulement à grande vitesse, les rejets de priorité aux piétons ou encore de dépasser en sachant le risque, se retrouve systématiquement privé de son permis. Selon la Sécurité routière, la privation peut aller jusqu’à un à six ans.

Par ailleurs, des décisions à part ont également été établies ce vendredi lors d’un conseil interministériel et la règle se voit applicable actuellement.

« Lutte contre l’utilisation du téléphone et de l’alcoolémie au volant, meilleure protection des piétons, simplification de l’accès à la conduite supervisée… Ces mesures qui entrent en vigueur le 22 mai 2020. » Peut-on lire dans le communiqué.

Une obligation de conduire uniquement une voiture équipée d’un éthylotest anti-démarrage (EAD) est décrétée en une durée d’une année d’affilé.

A cet effet, les discothèques sont équipées d’éthylotests de manière irréfragable et les transgresseurs qui franchissent cette limite seront sous peine de 135 euros d’amende. Il n’est cependant pas obligatoire de se procurer d’éthylotest dans sa propre voiture, toujours selon l’autorité chargée de veiller à la sécurité routière.

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend