Comment reconnaitre un œuf frais et un œuf pourri grâce à 5 méthodes ? – Recettes en Famille

Comment reconnaitre un œuf frais et un œuf pourri grâce à 5 méthodes ?

by Emma

Selon une statistique annuelle, des millions d’œufs sont jetés dans les poubelles une fois la date limite de consommation dépassée. L’œuf fait partie de la sélection des partisans de régime équilibré. En sus, cet aliment peut être conservé plusieurs semaines dans le frigo. Cependant, il périme et sa qualité s’altère au fil des temps, puisque l’air occupe une place importante dans la coquille. Heureusement que ces 5 astuce vous permettent de reconnaitre un œuf frai et un œuf pourri avant de les jeter aveuglement à la poubelle.

Près de 10 millions de tonnes de nourriture finissent à la poubelle en France, tous les ans mais le chiffre exact des œufs qui subissent le même sort reste méconnu. Les gens ont comme référence, la date de péremption, ce qui n’est pas forcément évident. Au Royaume-Uni, près de 720 millions d’œufs finissent dans les poubelles chaque année selon les travaux de la communauté anti-gaspi Too good to go relayé par The Guardian. La raison primordiale d’un tel gaspillage est que plus de la moitié des Britanniques ne savent pas identifier un œuf pourri de ceux encore frais. Ne vous arrachez plus les cheveux si vous avez oublié des œufs dans le frigo mais que vous avez du mal à reconnaitre s’ils sont encore consommables ou non. Découvrez en 5 techniques pour reconnaitre un œuf frai et un œuf pourri.

  1. Lisez la date de péremption

Lorsque vous achetez des oeufs au supermarché, les dates de consommation préconisées sont inscrites sur l’emballage. Les termes de la réglementation française indique que le distributeur est prohibé de vendre les oeufs 7 jours avant la date de durabilité minimale ou Ddm écrite sur l’emballage. Un article du site Femme Actuelle affirme toutefois que les œufs achetés directement chez un poulailler n’a pas de date de consommation précise. Sachez que la date limite de consommation ou Dlc est généralement 28 jours après le jour de ponte. Quoi qu’il en soit, vous pouvez conservez vos œufs au réfrigérateur pour une durée d’un mois après la date de consommation recommandée, donc 58 jours après le jour de ponte, à condition que les coquilles ne sont ni fêlées ni brisées.

Si les experts recommandent de garder les aliments dans le réfrigérateur, c’est parce que cet appareil électroménager respecte les conditions optimales pour préserver leur fraîcheur. En sus, cette méthode permet de prévenir la formation de moisissures et à terme, de lutter contre les gaspillages alimentaires. La chaîne du froid et les dates limites constituent une condition idéale pour échapper aux organismes pathogènes responsable de plusieurs maladies. Lorsque vous mettez les œufs au réfrigérateur, il est possible de garder leurs qualités gustatives et nutritionnelles tout en évitant la formation de bactéries. Evitez de les laver si vous ne souhaitez pas les consommer immédiatement puisque ce geste est susceptible de leur faire perdre la pellicule protectrice laissée par la poule. A défaut de date limite de consommation, voici d’autres techniques fiables qui permettent de savoir sa qualité.

  1. Sentez l’œuf

Les fromages, les desserts, la crème fraîche, les yaourts, entre autres aliments frais, l’odeur des œufs aussi devient suspecte lorsque la date limite est dépassée. Si la date de péremption est dépassée alors que vous envisagez de consommer le produit ultérieurement, commencez par le sentir. Souvent, les aliments périmés émanent une odeur déplaisante et ne doivent plus être consommés. Dans une telle condition, ils peuvent avoir perdu leurs vitamines et leur goût. La santé peut en pâtir si vous consommez encore les produits périssables après la date de consommation recommandée. Cuits ou crus, les œufs périmés peuvent avoir une odeur spécifique. Par contre si l’odeur de l’œuf n’est pas assez révélatrice dans sa coquille, Taylor Jones, diététicienne, conseille de casser l’œuf dans un bol et de le sentir à nouveau. Avec une odeur rebutante, débarrassez-vous de l’œuf et lavez le récipient à l’eau chaude. En revanche, si l’odeur parait normale, vous pouvez préparez une omelette !

  1. Déterminez l’aspect de la coquille d’œuf

Inspectez l’aspect de l’œuf avant de consommer tel ou tel produit au risque d’ingurgiter un aliment périmé. Comme l’affirme l’experte, vérifiez si la coquille n’est pas poudreuse, visqueuse ou encore fissurée. Il s’agit d’un aspect douteux qui pourrait révéler la présence de moisissure. En revanche, si la coquille est sèche et semble en bon état, cassez l’œuf dans un bol et identifiez une décoloration suspecte. Si vous voyez une couleur bleue, rose, noire ou verte dans le blanc ou le jaune d’œuf, c’est mauvais signe. Ces marques signifient en général la croissance de bactéries, responsable d’intoxication alimentaire. Selon les affirmations du Dr Julia Roux, médecin gastro-entérologue, les salmonelles sont des bactéries que l’on peut retrouver dans les œufs et les aliments à base d’œufs crus ou peu cuits, tout comme les produits laitiers. Ces germes provoquent une intoxication, source de fièvre, diarrhée, vomissements ou encore des douleurs abdominales. Si le jaune ou le blanc d’œuf est plus fluide, cela implique que l’œuf est vieilli mais il n’a pas encore atteint la limite de consommation.

  1. Plongez l’œuf dans de l’eau

Comme l’indique LCI, faire plonger un œuf dans un verre ou un bol rempli d’eau est une technique idéale pour distinguer un œuf frai et un œuf pourri. Si l’œuf coule jusqu’au fond du récipient, est encore consommable. S’il reste dressé, il serait judicieux de le consommer sans attendre. En revanche, s’il remonte à la surface de l’eau, c’est tout simplement un œuf périmé. Plus l’œuf vieillit, plus l’humidité s’évapore par des pores microscopiques et la poche d’air occupe de plus en plus de place. De ce fait, plus l’œuf vieillit, plus il flotte. Cette expérience n’est toutefois pas recommandée si vous souhaitez consommer vos œufs dans l’immédiat. En cause, le plongeon peut lui faire perdre la cuticule sur sa coquille alors qu’elle protège l’œuf des bactéries, tout comme la salmonelle.

  1. La technique du mirage

La technique du mirage invoque une évaluation de la qualité des œufs ou du développement du poussin dans un œuf fécondé. En principe, c’est un procédé dans le monde des industries en utilisant des équipements qualifiés qui consiste à classer les œufs avant de les étiqueter et de les conditionner. Toutefois, vous pouvez aussi réaliser cette technique chez vous, à temps voulu. Commencez par allumer une bougie ou une autre source de lumière et orientez les rayons vers l’extrémité de l’œuf. Ensuite, inclinez l’œuf et tournez-le de gauche à droite pour apercevoir le contenu de l’œuf. Le contenu doit être visible et permet de déterminer la dimension de la bulle d’air. Comme susmentionné, lorsque l’œuf vieillit, l’eau s’évapore et des gaz prend plus de place dans la coquille.

Les aliments consommables ou non après la date de péremption

Oui, vous pouvez encore consommez certains types d’aliments même après la date de péremption inscrite sur son empaquetage. Mais les poissons crus, les œufs ou les viandes périmées sont surtout à éviter, au risque de maladie grave. Il est évident que personne n’est partisan du gaspillage alimentaire, alors il est nécessaire de bien vérifier les emballages des produits avant d’en acheter dans les supermarchés. En réalité, lorsque la date d’expiration d’un produit est atteinte, on est exposé à diverses pathologies si nous le consommons encore. Un article de Femme Actuelle détaille la liste des aliments que l’on peut consommer après leur date de péremption :

  • Le miel, le sucre, le vinaigre et le sel :

Ce sont des aliments qui ne se périment pas et peuvent être conservés éternellement. En sus, le miel pur véhicule des bienfaits santé hors pair, autant en conserver chez vous.

  • Les aliments en boîte de conserves, le riz, les pâtes, la fécule de maïs, la farine, les céréales et les légumes secs :

Ce sont des aliments consommables même après la date de péremption inscrite sur leurs emballages. La condition est qu’ils soient dans un aspect intact et sans altération.

  • La moutarde, le ketchup, les cornichons et les épices :

Vous pouvez les conserver et les consommez même après leur date limite, mais le goût peut altérer au fil des temps. Les produits laitiers comme les crèmes fraîches, les fromages, le lait et les yaourts sont aussi consommables après la date de péremption, à condition que la saveur ne change pas encore et s’ils ne sont pas encore ouverts. La durée de consommation peut aller jusqu’à deux semaines après la date inscrite sur l’emballage. Pour savoir s’ils sont bons, vérifiez l’emballage. Par contre, si l’emballage gonfle, cela provient des bactéries qui se sont développées et qu’il est préférable de les jeter sans tarder. Si leur odeur devient âcre, cela implique que le produit a tourné, ce qui n’est surtout pas consommables.

En outre, les produits surgelés peuvent être consommés même après la date notée sur l’emballage et à condition que la chaîne de froid ait été respectée. En suivant cette condition, le poisson cru peut être conservé jusqu’à 6 ou 9 mois suivants sa date de péremption. Quant à la volaille, les fruits et légumes, vous pouvez les conserver pour une durée d’un an. Néanmoins, les plats surgelés se conservent moins bien que les produits emballés.

  • Les viandes, les poissons crus sous vide, les charcuteries :

Les bactéries sont plus à même à se loger dans ces aliments particuliers. Il serait alors salutaire de se fier à la date limite inscrite sur les emballages. Si l’emballage a gonflé, cela implique que les bactéries comme la salmonelle, la listeria ou l’escherichia coli se développent dans les produits. Des produits infestés par des bactéries représentent un aspect gélatineux avec une odeur rebutante, lorsque vous les ouvrez. Les jus de fruits frais et les salades vendues en sachet sont susceptibles de développer des bactéries si vous ne respectez pas la date limite de consommation. Il en est de même pour les fromages au lait cru. La raison ? Les fromages frais sont vulnérables quant aux bactéries, chose qui devrait inciter à inspecter la couleur et l’odeur.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend