Comment connaitre que les reins sont atteints de maladie ? – Recettes en Famille

Comment connaitre que les reins sont atteints de maladie ?

by Emma

Une maladie rénale chronique ou IRC peut se manifester par des complications des reines en question, notamment des lésions au niveau de ces organes de filtration. A terme, la maladie peur devenir grave, raison pour laquelle il est important de recourir à des traitements à temps. Voici les signes qui permettent de détecter cette complication.

Les problèmes des reins peuvent se transformer en une MRC, entre autres complications au niveau des reins. En cas de doute, pensez à traiter la maladie. Pour vous aider à détecter les signes à risque, voici une liste des symptômes éventuels.

C’est quoi une insuffisance rénale ?

Les reins peuvent fonctionner de manière inadaptée, pour diverses raisons, on parle d’insuffisance rénale. On distingue deux types d’insuffisance rénale, notamment l’insuffisance rénale chronique (IRC) et l’insuffisance rénale aiguë.

Le premier type est une maladie qui connait une évolution au fil du temps et la seconde catégorie, quant à lui est une maladie remédiable. Selon la Pr Marie-Noëlle Peraldi, néphrologue à l’hôpital Saint-Louis de Paris, l’IRC est un trouble alambique en termes de santé publique. En sus, cette condition peut être à l’origine de morbidité.

La spécialiste a mis en avant une durée de 3 mois à guérir lorsqu’une personne est atteinte d’une insuffisance rénale aiguë. De surcroît, la maladie s traduit par un débit de filtration glomérulaire (DFG) inférieur à 60 ml par min. Le médecin statut le niveau de progression de l’IRC par cet indicateur, dont le niveau débutant, modéré, sévère et terminal.

A la différence de l’IRC, l’insuffisance rénale aiguë  peut être remédiée. Les origines de cette dernière sont innombrables, comme des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, un cas de déshydratation extrême et l’état de choc.

Quels sont les signes d’un trouble des reins ?

Les causes sont diverses et varient selon l’incidence.

Une fatigue et affaiblissement du corps

Lorsque les fonctions rénales décroissent considérablement, le corps est exposé au danger d’un entassement de toxines ainsi que de déchets dans le sang. Par conséquent, la performance corporelle en pâtit, raison pour laquelle le sujet dépossède de l’énergie, perd le sens de la concentration accompagné de fatigue outrée. Selon Fresenius Kidney Care, il se peut que le sujet soit atteint d’anémie, du fait de la production de globule blanc.

Une enflure des mains, des pieds ou encore des jambes

Les membres peuvent subir des gonflements lorsque les organes de filtration sont mis à mal. Ce sont des œdèmes.

Des démangeaisons

En cas de problèmes des reins, le sujet peut endurer un déséquilibre des minéraux et des nutriments sanguins, d’où la sécheresse de la peau et la présence de démangeaisons. Une autre cause constitue un excès de phosphore dans le sang.

Des douleurs au bas du dos

Quand vous vous étirez ou que vous bougez, vous ressentez des douleurs au niveau de vos reins qui peuvent durer et s’aggraver avec le temps. Il peut s’agir d’un problème rénal qui occasionne cette douleur localisée au bas du dos.

Une dyspnée

Lorsque les reins ne filtrent pas comme il faut le liquide ingurgité par le corps, la complication atteint les poumons. De ce fait, le patient peut endurer une asphyxie.

Des cernes sous les yeux

Les reins ne retiennent pas les protéines lorsqu’ils rencontrent une maladie. Ainsi, ces protéines sont malheureusement évacuées par les urines. C’est ce qui cause l’apparition de cernes sous les yeux. Il est essentiel de contacter votre médecin afin d’établir la présence de maladie des reins.

Un manque d’appétit

Il arrive de manifester un manque d’appétit lorsque la personne est atteinte de maladie rénale. Le patient ressent une sensation rassasiante, en raison de l’excès de toxines dans le sang.

Des mictions fréquentes

En dehors de la maladie rénale, le besoin d’uriner très souvent peut manifester une infection urinaire.

De l’hypertension artérielle

Lorsque le taux de sodium est en hausse, la personne peut être en proie à une hypertension artérielle. Il en est de même pour l’accumulation de liquide dans les organes de filtration. En outre, la maladie des reins s’aggrave au fil du temps lorsque les vaisseaux sanguins obstruent les reins. Sachez que la consommation de certains aliments aggrave un cas d’hypertension artérielle.

Des spasmes musculaires

Les spasmes musculaires sont causés par une fluctuation du taux de calcium, phosphore et vitamine D, c’est le cas de déséquilibres électrolytiques. Par exemple le niveau de phosphore est en hausse alors que celui des deux autres sont très bas.

La présence de sang et/ou de mousse dans l’urine

Normalement, les reins filtrent les déchets et les fluides dans le sang et en parallèle, ils conservent les nutriments essentiels comme les protéines. Par contre, si ces organes ne fonctionnent pas correctement, l’urine contient des protéines qui, en principe, ne doivent pas être évacués. C’est le cas lorsque l’urine est mousseux ou saignant.

Un trouble de sommeil

Le sommeil ne se déroule pas normalement quand une personne est atteinte de maladie rénale. Selon un rapport dub Natural Kidney Foundation, l’insuffisance de sommeil et l’obésité sont étroitement liées.

Comment se déroule le diagnostic de la maladie rénale ?

Le médecin peut recourir à un dosage de créatinine dans le sang pour diagnostiquer la maladie rénale, à en croire à un écrit paru sur le site Santé Magazine. En plus de cet examen, le praticien est amené à  réaliser un calcul du débit de filtration glomérulaire (DFG), ce qui constitue une information considérable pour attester la maladie. Enfin, le patient peut faire l’objet de vérification de son taux de protéines, de sang et d’albumine par le biais d’une analyse d’urine.

Le traitement des maladies rénales

Même si l’IRC ne peut pas être guérie, il est essentiel de surveiller régulièrement l’état de santé des patients. En ce qui concerne le traitement, il est question de définir l’origine de la pathologie avant d’avancer la médication adaptée.

Si la maladie est dans une phase avancée, une dialyse est de mise, à en croire à la néphrologue, Marie-Noëlle Peraldi. Cette activité thérapeutique a comme objectif de nettoyer le sang à long terme. En sus, certains des incidences doivent recourir à une greffe des reins. Selon l’experte, à ce stade extrême, le médecin propose les trois alternatives suivantes : une hémodialyse, une dialyse péritonéale et une transplantation rénale.

Connu sous le nom de dialyse, l’hémodialyse est la méthode la plus courante pour un assainissement sanguin et pour éliminer les déchets qui encombrent le corps. Dans ce sens, la dialyse péritonéale se différencie de l’hémodialyse. Le cathéter a pour rôle le remplissage et le vidage du ventre. Par ailleurs, le nettoyage du sang est réalisé grâce à une membrane naturelle connue sous le nom de péritoine. Pour finir, la transplantation des reins demeure une solution radicale et c’est aussi le meilleur traitement pour combattre une insuffisance rénale chronique. Et pour preuve, le taux de réussite atteint les 95% des cas.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend