Comment apaiser de manière naturelle les symptôme de la pneumonie infantile

Consultez le pédiatre afin d’avoir un diagnostic et un traitement appropriés de la pneumonie infantile. Les remèdes maison devraient juste être en complément du traitement médical.

Chez les enfants, la pneumonie est une maladie à ne pas prendre à la légère, du fait qu’elle fait partie des principales causes de mortalité causée par une infection chez les enfants âgés de moins de cinq ans. Elle peut tuer près de 2 400 enfants par jour. Cette maladie a en effet été responsable d’environ 16% des 5,6 millions décès d’enfants de moins de cinq ans, soit 880 000 enfants décédés au courant de l’année 2016. La majorité de ces enfants étaient âgés de moins de deux ans.

La pneumonie est une infection pulmonaire pouvant affecter l’un des poumons ou même les deux. En cas de pneumonie, ces organes deviennent enflammés et sont pleins de liquide, ce qui entraîne alors une toux ainsi qu’une difficulté à respirer. Les moins de deux ans courent un risque plus important de pneumonie, mais ceux qui sont un peu plus âgés peuvent aussi en être victimes.

Les principales causes de la pneumonie infantile :

L’infection peut se développer suite à un rhume ou à une grippe, en particulier durant la période d’hiver. Le Royal Children’s Hospital de Melbourne indique que la pneumonie peut être provoquée par un certain nombre de bactéries et de virus.

Les infections aiguës des voies respiratoires inférieures ou IRS sont provoquées par de nombreux agents pathogènes viraux et bactériens respiratoires. Le virus respiratoire syncytial, celui de la grippe, les adénovirus, le métapneumovirus humain et le virus parainfluenza de type 3 sont les principales origines virales d’IRR et de pneumonie chez les tout petits.

Les symptômes de la pneumonie chez les enfants dépendent essentiellement de leur âge et de la cause de la maladie. Les enfants présentent généralement un ou plusieurs de ces symptômes :

  •  Forte fièvre ;
  •  Toux ;
  •  Respiration rapide et / ou difficile ;
  •  Irritabilité ou fatigue plus que d’habitude ;
  •  Douleur au niveau de la poitrine (surtout au moment de tousser) ;
  •  Douleurs abdominales ;
  •  Perte d’appétit ;
  •  Transpiration

Comment prévenir la pneumonie ?

Voir aussi:  Purée aubergine pommes de terre avec ou sans Thermomix

La vaccination demeure la principale mesure préventive contre ce problème de santé. En effet, il existe des vaccins pouvant prévenir certains types de grippe et de pneumonie. Les Centres de contrôle et de prévention des maladies recommandent fortement la vaccination pneumococcique à tous les enfants âgés de moins de 2 ans et à tous les adultes de plus de 65 ans en guise de mesure préventive.

Suite à l’introduction des vaccins conjugués contre le pneumocoque au sein du programme national de vaccination, une réduction significative des hospitalisations a été remarquée. Ainsi, pour protéger votre enfant de ce problème de santé, vaccinez-le au bon moment.

Voici d’autres mesures préventives à prendre en compte :

  •  Assurez-vous que votre enfant soit à l’écart de toute victime de pneumonie. En plus, si jamais il présente un écoulement nasal, il tousse ou éternue tout le temps, éloignez-le des enfants qui sont en bonne santé ;
  •  Faites en sorte que votre enfant soit vacciné contre la grippe chaque année ;
  •  Assurez-vous d’avoir une bonne hygiène de vie et apprenez à votre enfant les avantages d’avoir une bonne hygiène.
  • Par exemple, le fait de se laver régulièrement les mains est primordial crucial afin d’empêcher les virus et les bactéries de pénétrer le corps. Vous pouvez aussi avoir recours à des désinfectants pour les mains ;
  •  N’autorisez pas votre enfant à partager des objets personnels comme des couverts, des verres, des tasses, des mouchoirs, etc. ;
  •  Maintenez fort le système immunitaire de votre enfant en lui faisant suivre un régime alimentaire sain. De ce fait, donnez-lui des fruits et des légumes frais, surtout ceux qui contiennent une importante quantité de vitamines A et C afin de renforcer leur système immunitaire ;
  •  Faites de l’exercice physique une partie de la routine journalière de votre enfant. Cela va l’aider à renforcer son immunité.

Il vous est conseillé de procéder à un examen médical immédiat si jamais votre enfant présente l’un des symptômes suivants :

Pour voir la suite, cliquez sur la page suivante (le bouton rouge en dessous)
Voir aussi:  Traitez la varice à l’aide de ce mélange d’ail et d’huile d’olive
To Top

Send this to a friend