Chacune de vos dents est associé à un de vos organes. Découvrez à quoi correspond chaque douleur aux dents sur votre santé

La douleur est généralement une réponse protectrice allant de la sensibilité mineure à la douleur sévère. Son principal rôle est d’informer votre corps si quelque chose ne va pas. Pour ce qui est de la douleur dentaire, elle est provoquée par une réaction nerveuse à l’intérieur de la chambre pulpaire de votre dent. La gravité varie essentiellement selon le type et le degré du stimulus.

Saviez-vous que même le moindre problème dentaire peut signifier certains problèmes internes ? Même si cela vous semble incroyable, il existe effectivement un lien fort entre l’état de vos organes internes et celui de vos dents.

Un système d’alarme dentaire :

Prenons l’exemple de vos incisives. Elles sont associées à vos oreilles, à votre vessie et à vos reins. Vos canines sont liées à votre vésicule biliaire et à votre foie.

D’après les neurologues, les prémolaires peuvent refléter l’état de votre poumon et les molaires celui de votre rate, de votre pancréas et de votre estomac. Les dents de sagesse, à leur tour, sont associées aussi bien à l’intestin grêle qu’au cœur.

Toutefois, cela ne veut pas dire que tous vos maux internes s’accompagnent de douleurs dentaires. Dans certains cas, vous pouvez éprouver un malaise et une légère douleur aux alentours d’une dent saine. Des fois, la douleur peut être ressentie au niveau des zones où une dent a été retirée depuis très longtemps.

Ce type de douleur est appelé « douleur fantôme ». Elle est causée par les messages envoyés par l’organe affecté. Si vous êtes plus familier avec ce type de connexion, vous allez pouvoir repérer facilement l’organe malade.

Ci-après une liste afin de vous aider à repérer vos organes affectés en vous basant sur vos maux dentaires :

Voir aussi:  C’est la chimio qui tue les gens et non le cancer, d’après le coup de gueule d’un professeur américain

La douleur au niveau de l’incisive supérieure et inférieure est aussi un signe d’otite, de cystite ou encore de pyélonéphrite.

La douleur ressentie au niveau de la première incisive indique une prostatite ou une amygdalite.

Si vous ressentez une douleur chronique dans vos dents canines, il se peut que vous souffrez d’hépatite ou de cholécystite.

Dans le cas où vous avez mal aux prémolaires, il peut s’agir d’une colite, une pneumonie, une réaction allergique ou une dysbactériose.

Si vous avez mal à la quatrième dent, que ce soit en haut ou en bas, vous avez sûrement des problèmes au genou, au coude, à l’épaule ou des maladies inflammatoires, notamment l’arthrite ou encore une maladie touchant le côlon.

La douleur aux molaires peut être relative à l’ulcère gastrique, l’ulcère duodénal, l’ulcère pancréatite chronique, la gastrie chronique encore l’anémie.

Si la douleur se ressent au niveau des 6èmes dents inférieures, c’est le signal typique des problèmes de l’athérosclérose, la veine cave inférieure, mais aussi des problèmes relatifs aux artères.

La douleur que vous pouvez ressentir aux sixièmes dents supérieures est souvent en association avec une inflammation des ovaires et de la rate, des affections de la glande thyroïde, du pharynx et de la sinusite.

Si c’est au niveau de vos molaires inférieures que vous avez mal, il est fort probable que vous souffrez de polypes dans le côlon, de varices ou de problèmes pulmonaires.

Si ce sont vos molaires inférieures qui vous font mal, vous souffrez probablement de varices, d’asthme bronchique, de polypes dans le côlon, de pneumonie ou encore de bronchite.

La douleur des dents de sagesse est généralement gênante étant donné qu’elles sont liées à des anomalies congénitales, des maladies cardiaques et coronariennes.

Pour voir la suite, cliquez sur la page suivante (le bouton rouge en dessous)

Voir aussi:  Dents toxiques: Comment les procédures de canal radiculaire augmentent considérablement votre risque de maladie chronique
To Top

Send this to a friend