Cette Youtubeuse se sépare de son enfant adopté il y a quelques années à cause de son handicap – Recettes en Famille

Cette Youtubeuse se sépare de son enfant adopté il y a quelques années à cause de son handicap

by Emma

L’agissement de cette Youtubeuse a suscité l’indignation des internautes. En fait, une Youtubeuse décide de ne plus élever son enfant autiste si l’adoption a commencé il y a trois ans. La raison ? C’est son handicap… Le couple se défend de ne plus être capable de pourvoir à ses besoins, donc des dépenses médicales. Une histoire émouvante relayée par Daily Mail qui a engendre une polémique sur les réseaux sociaux.

L’acte de cette femme a créé des polémiques sur le web puisqu’elle a renvoyé l’enfant autiste qu’elle a accueilli il y a trois ans dans le centre d’adoption. Le prétexte est expliqué par elle via une vidéo qui a par la suite, suscité l’indignation des internautes.

Elle a rendu son enfant

Pour plusieurs internautes, cette initiative fait preuve d’indignation. La Youtubeuse américaine nommée Myka Stauffer, veut rendre son fils autiste, adopté il y a trois ans à cause de cette condition. Pourtant, sa justification est « l’incapacité du couple à faire face à ses besoins médicaux. »

Une décision indigne au regard des nombreux internautes et qu’elle adopte l’enfant pour « gagner en notoriété ». Myka a alors déployé le mobile de son agissement en publiant une vidéo de quelques minutes avec son partenaire. Elle explique alors que c’était « la plus difficile qu’ils aient jamais eu à faire » et suivi de sa défense auprès de ses 700 000 followers.

En outre, le couple met en exergue qu’ils ont « trouvé une nouvelle famille » pour cet enfant autiste. Effectivement, l’enfant endure une tumeur cérébrale mais aussi d’une atteinte cérébrale in utero. Ce sont cette condition pathologique qui a incité le couple à céder leur enfant.

Manque de précision dans les services d’adoption

Si les parents déplorent au sujet du service d’adoption qui les a aidés à adopter cet enfant chinois, c’est puisque les données octroyées sont floues. A ce sujet, le mari de Myka accentue : « Avec l’adoption internationale, il y a parfois des inconnues et des choses qui ne sont pas transparentes dans les fichiers. Une fois que Huxley est rentré, il y avait beaucoup plus de besoins spéciaux que nous ne le savions et on ne nous l’a pas dit ».

Et c’est avec émoi que cette femme supporte sa décision et justement, sur sa vidéo, nous pouvons la voir en larmes. Ensuite, elle a confié des nouvelles de Huxley qui est adopté actuellement par une « professionnelle médicale », ce qui a rendu le couple heureux.

L’adoption du petit Huxley

Si cette Youtubeuse a laissé Huxley pour une autre famille, elle a détaillé le parcours d’adoption via sa chaîne YouTube. A cet effet, elle a rendu publique 27 vidéos qui étalent les rudes parcours d’adoption. Par ailleurs, Myka relatait pendant ce temps très court d’adoption des interrogations et des moments de joie partagés avec le petit Huxley. Pourtant, c’était juste éphémère.

Un phénomène de réadoption est courant

Aux Etats-Unis, des enfants sont souvent « réadoptés ». A vrai dire, c’est un phénomène courant qui soulève une problématique relative aux services d’adoption baptisée le « rehoming » qui signifie littéralement en français, le retour dans une autre maison. Selon 20 Minutes, il est question d’un cas baroque où des enfants sont « reproposés » à l’adoption dans des plateformes de petites annonces. De là découle une sorte de trafics noirs où les parents adoptifs remettent leurs enfants à d’autres familles à cause de plusieurs raisons illégales.

L’autisme, c’est quoi ?

Cette condition est aussi connue sous le nom de « Trouble du Spectre de l’Autisme ». Il ne s’agit pas d’une affection mais de pensée très présente dans l’imaginaire collectif. L’autisme est un trouble neuro-développemental qui se développe à l’âge de l’enfance et dont les premières indications se présentent dès l’âge de 3 ans. Parmi ses symptômes, on constate une difficulté de langage, un comportement agressif, une hyper-sensibilité ou hypo-sensibilité mais encore des gestes corporels récursifs.

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend