Cette femme de ménage écrit une lettre adressée à son patron pour lui dire 4 vérités sur lui et est partie en retraite – Recettes en Famille

Cette femme de ménage écrit une lettre adressée à son patron pour lui dire 4 vérités sur lui et est partie en retraite

by Emma

Dans le cadre professionnel, le dénigrement peut se manifester physiquement ou moralement. Certains des employés subissent des séquelles incroyables du fait des souffrances endurées. Une femme de ménage a été victime de cette médisance, comme le relaye le média Metro. Lors de son interview avec le média, elle affirme avoir joué cartes sur tables en écrivant une lettre à son employeur des vérités sur lui.

Avec toute honnêteté, cette femme a laissé une lettre pour déballer ses émotions à l’égard du son dernier employeur. Cette histoire prouve que les raisons de démission ne repose pas toujours sur un désaccord relatif à la rémunération.

Le patron est « agressif et cruel »

La femme de ménage a choisi de dissimuler son identité quand elle a décide de partager son expérience. Elle a travaillé pendant 35 ans en offrant des services adaptés et loyaux sauf que son dernier patron n’a pas reconnu cette nature.

Si la dame a eu l’initiative de dévoiler ses ressentis, c’est qu’elle est à court d’émotions. Par la même occasion, cette femme souhaite que son employeur et ses collaborateurs montrent de la gentillesse avec les autres et de les traiter avec respect. De toutes les manières, chacun pourrait tomber sur des patrons despotiques et c’est justement la raison pour laquelle cette femme adresse sa lettre à ce dernier.

« Vous ne valez pas mieux que moi »

Pas seulement que le patron, elle s’adresse aussi aux restes des agents de la société peu importe le poste détenu. La dame écrit noir sur blanc :

« Bonjour mesdames, demain sera mon dernier jour de nettoyage.

J’ai préparé un seau pour le prochain employé qui occupera ce poste.

J’ai quitté le travail après la façon dont vous vous êtes comporté avec moi au bureau. Ce n’était ni plus ni moins que de la cruauté et de l’agressivité.  Mais cela reflète votre caractère et non le mien.

Alors à l’avenir, s’il vous plaît, rappelez-vous tous : dans un monde où vous pouvez être n’importe quoi, soyez bons. Parce que vous ne valez pas mieux que la femme de ménage. Cordialement. »

Son fils a publié la note sur internet

Après la publication de ce communiqué sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes ne l’ont pas laissé inaperçu. Il a posté sa publication avec la description suivante :

« Voici pourquoi j’aime ma mère. Elle nettoie des banques depuis 35 ans et est repartie aujourd’hui en laissant cette belle note pour ce terrible gérant. Bonne retraite à toi maman. Tu as toujours le dernier mot ! »

Certaines personnes ont écrit des éloges au geste de cette femme. D’autres commentaires ont mis en avant le fait de devoir traiter les employés avec un même pied d’égalité, même s’ils occupent des postes différents.

« J’ai été élevé dans l’idée qu’un travail est un travail et que quiconque se lève et va travailler mérite le même respect, qu’il ramasse les ordures ou dirige l’entreprise. Tant mieux pour ta maman ! Respect ! » écrit un internaute.

Un autre commentaire soutient la bravoure de cette femme de ménage. On peut lire sur sa réponse : « Bravo ! Mon père a été gardien d’une école pendant 30 ans. Tellement d’employés impolis. »

Sur une autre réponse, la personne écrit : « Quand j’ai commencé à enseigner, j’ai juré que je serais toujours amical avec tout le personnel de l’école. »

« Lors des entretiens d’embauche, j’ai toujours demandé au personnel de la réception comment ils étaient traités par le candidat. Certains d’entre eux ont échoué au «test d’attitude » ».

Les actions à entreprendre en cas de harcèlement professionnel

Si vous êtes confronté à un employeur tyrannique, le travailleur ressent sûrement une grande démotivation et dévalorisation. A terme, le stress finit par se répercuter sur la qualité de vie du sujet. Mais il est vital de passer à l’action face à ce genre de situation et pour que les actes de ce profil toxique ne déteigne pas sur vous.

En cas d’intimidation ou de menace, le Dr Marie-France Hirigoyen, psychiatre et psychothérapeute et le Dr Florence Jegou, médecin du travail, affirme l’importance de ne pas entrer dans son jeu. Il est alors indispensable de faire appel à l’assistance du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) ou bien de solliciter une aide d’autre personne dans la même société. Il est question de soutien moral qui vous aidera à adopter consolider l’affront psychologique.

Pour les personnes qui soufrent d’injustice, il est conseillé de faire de la méditation. Cette technique consiste à vous libérer des malentendus et des incompréhensions qui étaient à l’origine des blessures émotionnelles.

Autrement, sollicitez l’avis d’un médecin de travail, des délégués du personnel ou de la direction des ressources humaines pour vous assister.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend