Cet aliment peut détruire votre thyroïde, causer des dommages cérébraux et rendre les hommes efféminés

D’après des études scientifiques sur le soja, il s’est avéré que le fait de le consommer peut avoir des risques pouvant endommager la santé et le bien-être.

Le soja a toujours été considéré comme un aliment sain et donc bénéfique pour la santé à cause du succès de sa commercialisation durant de nombreuses décennies. D’après le sondage Consumer Attitudes About Nutrition 2008, réalisée par l’United Soybean Board, environ 85% des consommateurs perçoivent actuellement les produits de soja comme étant des aliments sains.

Ce qui ne va pas avec le soja :

Les produits qui ont été fermentés, de manière correcte, notamment le tempeh et le natto ont été consommés durant des siècles. Ils ne causent aucun ravage dans le corps. Prenons l’exemple de l’enzyme nattokinase dérivée de natto. C’est une option plus sûre et plus puissante que l’aspirine lorsqu’il s’agit de dissoudre les caillots sanguins. Ce produit a en effet été utilisé en toute sécurité durant plus de deux décennies.

Cependant, de nombreuses personnes pensent encore que les produits de soja transformés et non fermentés tels que le fromage de soja, les hamburgers de soja, le lait de soja et la crème glacée de soja sont bons pour leur santé. Autre cas, les consommateurs ont tendance à classer l’huile de soja parmi les trois principales huiles saines, 70 % d’entre eux ont reconnu ce produit comme une bonne graisse et en dépendent constamment étant donné qu’elle est vendu de manière courante comme huile végétale.

Pourtant, il s’agit d’un cas tragique et astucieux de marketing, de la désinformation et surtout de mensonges aux masses pouvant sûrement prendre du temps à défaire. Ce sont des mensonges qui se sont traduits par une florissante activité de plusieurs milliards de dollars. De 1992 à 2007, il y a eu une augmentation de 300 à millions à environ 4 milliards de dollars auprès des ventes de soja, d’après la Soyfoods Association of North America.

Découvrez ci-après pourquoi il est important de consommer moins de produits dérivés du soja. Il y a également une liste des sojas les plus bénéfiques et les plus sains.

Contrairement à la culture des pays asiatiques, où la population a tendance à manger de petites quantités de soja entier, les industries transformatrices d’aliments occidentaux séparent le soja en deux : les graisses et les protéines. Pour informations, il n’y a rien de sûr ou de naturel dans ces produits transformés.

Auteur du livre “Who who soy”, le Dr Kaayla Daniel dit :

Voir aussi:  Avoir un ventre plat et des abdos de rêve en seulement 6 minutes !

« Aujourd’hui, les méthodes de traitement de haute technologie non seulement échouent à éliminer les anti-nutriments et les toxines qui sont naturellement présents dans le soja, mais laissent des résidus toxiques et cancérogènes créés par les hautes températures, hautes pressions, bains alcalins et acides et solvants pétroliers. »

Il souligne aussi les résultats de plusieurs études examinés par son équipe, prouvant que le soja n’a pas le pouvoir de diminuer le cholestérol, de manière fiable, mais a cependant tendance à augmenter les taux d’homocystéine chez de nombreuses personnes. De ce fait, les risques d’AVC et de maladie cardiaque augmentent

Les problèmes reliés à la consommation excessive de soja :

Vous pourrez avoir des problèmes de thyroïde comprenant le gain de poids, la fatigue, le malaise, la perte de libido, la perte de cheveux et la léthargie ;

  • La puberté précoce et d’autres problèmes de développement chez les petits ;
  • Les cancers ;
  • Les dommages du cerveau ;
  • Les troubles de la reproduction ;
  • Les calculs rénaux ;
  • L’affaiblissement du système immunitaire ;
  • Les allergies alimentaires pouvant être graves et mortelles ;

La majorité du soja, peut-être génétiquement modifiée à près 80 % ;ce qui ajoute une fois de plus sa propre série de problèmes de santé.

Malgré ces résultats, beaucoup de personnes veulent encore croire le matraquage médiatique. Ils pensent même que ces études sont fausses, mais le contenu du soja devrait déjà leur mettre la puce à l’oreille.

Il faut savoir que les produits de soja qui ne sont pas fermentés peuvent contenir des :

  • Phytoestrogènes (isoflavones) génistéine et daidzéine pouvant bloquer l’hormone œstrogène ;
  • Phytates, des éléments qui bloquent l’absorption de minéraux par le corps ;
  • Inhibiteurs enzymatiques qui peuvent entraver la digestion des protéines ;
  • Hémagglutine entraînant l’accumulation de globules rouges tout en inhibant la prise et la croissance de l’oxygène ;
  • Importantes quantités de gras oméga-6, qui sont des éléments pro-inflammatoires.

Pourtant, il y a aussi des produits à base de soja qui sont très bénéfiques pour la santé :

Voir aussi:  DITES-LE TOUJOURS AU DIABÈTE POUR TOUJOURS SANS MÉDICAMENTS ET N'IMPORTE QUEL EFFORT SPÉCIAL - RECETTE !!!!!

Les types de soja sains sont des variétés fermentées. Suite à un long processus de fermentation, les taux d’antinutrition et d’acide phytique des graines de soja sont réduits. Leurs pouvoirs bénéfiques, notamment la création de probiotiques naturels deviennent alors disponibles au niveau du système digestif.

Le processus de fermentation a le pouvoir de réduire de manière considérable les taux d’isoflavones dangereuses, qui sont identiques à l’œstrogène dans leur structure chimique et pouvant interférer avec l’action de la production d’œstrogène par votre propre corps.

Les options saines à prendre en compte :

Tempeh : il s’agit d’un gâteau de soja fermenté doté d’une texture ferme et d’un goût de noix.

Natto : c’est un soja fermenté doté d’une texture collante et d’une saveur de fromage. Ce produit est chargé de nattokinase, qui est une enzyme ayant le pouvoir de dissoudre la fibrine, la trame fibreuse des caillots sanguins. C’est une véritable source de vitamine K2. Le natto contient une importante quantité de bacillus subtilis, des bactéries bénéfiques.

Miso : il s’agit d’une pâte de soja fermentée salée et beurrée qui est couramment utilisé dans la soupe miso.

Sauce de soja : elle est obtenue par la fermentation du soja, du sel et des enzymes. Soyez tout de même prudent, car de nombreuses variétés de ce produit sur le marché sont obtenus artificiellement grâce à un processus chimique.

Pour voir la suite, cliquez sur la page suivante (le bouton rouge en dessous)

To Top

Send this to a friend