Ces policiers ont entendu ces retraités pleurer et les ont cuisinés des pâtes – Recettes en Famille

Ces policiers ont entendu ces retraités pleurer et les ont cuisinés des pâtes

by Emma

Lors de l’époque appelée troisième âge, on ressent de la fatigue, des rides sur le visage, le dos courbé, la vue altérée, la peau flasque, des cheveux qui périssent peu à peu. Au quatrième âge, la personne nécessite une dépendance vis-à-vis d’une tierce personne. Chez la population française, la dépendance des personnes âgées se trouve dans l’incapacité de pratiquer les gestes simples de la vie de tous les jours. Un système de prise en charge de ces personnes est mis en place afin de leur apporter un soutien moral et financier.

Selon un adage suédois, « les jeunes vont par bandes, les couples vont deux ensemble, les vieux avec la solitude ». Bien qu’une personne âgée soit en couple, elle se sent seule et aspire profondément une interaction sociale.

Plusieurs couples âgés vivent seuls dans une maison, partagent une vie quotidienne de plus en plus compliquée et précaire à cause de leur santé qui se voit altérée au fur et à mesure. A un moment donné, la solitude prend le dessus et un état émotionnel négatif se hisse pour submerger la personne dans la détresse et l’angoisse.

Des cris d’un couple âgé

L’histoire s’est déroulée à Rome. Un jour, alors qu’il faisait très chaud, la police du territoire a reçu une alerte venant du voisinage parce qu’un couple de personnes âgées lançaient des cris et des hurlements très forts depuis leur habitation. Les policiers ont alors descendu sur le lieu, à Appio, un quartier de Rome. Les agents de la police ont alors trouvé Jole, 89 ans et Michele, 94 ans dans l’appartement.

Mais à leur grande surprise, ils n’ont décelé aucune trace de crime ni de vol comme ils ont l’habitude de découvrir aux domiciles des vieux couples qui se font souvent escamoter. Ce qu’ils ont trouvé ? Jole et Michele sont assis devant leur télévision comme ce qu’ils ont l’habitude de faire leur, pour se tenir compagnie et pour regarder les nouvelles, sauf qu’ils ont l’air navré et désolé de remarquer tant de misère dans ce monde et que personne n’intervienne pour y pallier. Le couple n’avait qu’un morceau de pain accompagné de raisins flétris sur leur table pour le déjeuner.

La police constate alors que le couple n’a pas besoin de sauvetage pour cause de vol, ni d’agression mais de sortir indemne de leur solitude.

Il est vrai que les deux éprouvent de l’amour profond l’un pour l’autre, mais le couple souffrait de solitude, notamment dans les temps des vacances. A cette période, tout contact humain est  chimérique. Ils versent alors des larmes du fait de leur solitude en étant dans un état de détresse et de hurlements. Les policiers n’ont vu que deux âmes dépeuplées en manque d’affection et d’attention. Au moment où leur état de désespoir culmine, les deux lançaient des cris afin de se libérer de la charge infligée par l’angoisse qui les trainaient, c’est comme pour extérioriser leur trouble et leur chagrin d’avoir été abandonnés tout en sachant qu’ils sont dans la fragilité de l’âge et la vulnérabilité de leur ressenti.

Les officiers de police leur ont tendu la main

D’habitude, quand la police reçoit des appels de détresse, son rôle est de rétablir par la suite, l’ordre et de s’acquitter de plusieurs papiers administratifs. Cette fois-ci, ce n’était pas le cas, parce que les officiers se sont montrés empathiques envers ce couple malheureux. Ainsi, ils ont pris la décision de leur concocter un repas, un geste anodin mais qui consiste à vérifier leur état de santé en attendant les secours.

Le couple avait besoin d’assurance et il n’y a rien de mieux que la bienveillance humaine pour restituer la tranquillité et la sérénité tout au fond d’un individu.

A l’improviste, les gentils policiers ont préparé un plat de pâte avec du beurre et du parmesan et ont accompagné le vieux couple de leur affection tout en les distrayant. Ce qui importe le plus, c’est que leur plat était haussé d’un ingrédient principal et le plus précieux : l’humanité des policiers.

Plusieurs personnes se sentent dérangées par la présence d’autrui, mais ce vieux couple par contre, aurait aimé la présence réconfortante d’autres gens souvent.

Partagée plusieurs fois sur les médias, leur histoire a rassemblé des tas de réactions réconfortants. En sus, les utilisateurs de réseaux sociaux ont manifesté de la compassion et des mots de reconnaissance vis-à-vis des officiers qui ont extériorisé un geste philanthropique et un bel acte de gentillesse. Cette histoire avait ému et a servi de baume au cœur pour des milliers d’internautes.

Dans un monde régné par la tristesse et la brutalité, il existe heureusement, une petite lueur d’espoir, notamment grâce à la bonté, au respect, à la douceur et à l’amour de certains gens. Pour certains vieux couples, c’est la solitude qui prend le dessus même dans une vie commune, parce qu’ils ressentent un isolement social qui se manifeste par le manque de contact humain. La principale cause est les effets de la santé dégénérée, la dégradation de leur mémoire mais aussi la limitation des ressources financières. Sans aucune tentative d’aide envers ces personnes, ce genre de problème sociétal est susceptible de s’aggraver.

Pour cela, restons auprès de nos vieux parents et consacrons des temps pour eux pour qu’ils ne se sentent pas seuls.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend