Ce bébé pas comme les autres atterri sur terre avec deux têtes – Recettes en Famille

Ce bébé pas comme les autres atterri sur terre avec deux têtes

by Emma

Au jour d’accouchement, une vague d’émotion envahi les parents, d’autant plus la maman en devenir. De plus, les douleurs et les contractions juste avant l’accouchement sont à l’origine d’une expérience éreintante pour cette dernière. Toutefois, tous ces douleurs partent en fumée dès que la maman porte son bébé dans ses bras. Pour certains cas des parents, l’accouchement se voit autrement. Le bouleversement de ces parents en Inde en est la preuve vivante que le jour J peut traduire une tournure inattendue. La maman s’est évanouit après avoie vu les deux têtes de son enfant comme le relaye The Sun.

La vie se passe autrement une fois parent. Chaque partie du couple s’apprête à mener leur vie conjugale avec beaucoup de changements avant le jour d’accouchement. Mais le cours de la vie ne se passe pas toujours comme prévu. Grand nombre de femmes rêvent de donner naissance à des jumeaux ou à des jumelles. Une Indienne nommée Babita Ahirwar s’est évanouie après avoir donné naissance à un bébé avec deux têtes

Des jumeaux qui partagent le même corps

Dès la 35ème semaine de grossesse, les médecins ont annoncé à Babita Ahirwar et son mari Jaswant Singh Ahirwar, âgé de 25 ans qu’ils allaient avoir des jumeaux siamois. Cet avertissement n’a pas pu persuader les parents de s’attendre au corps étrange de leur bébé.

Juste après avoir mis au monde son bébé, la mère, âgée de 21 ans est tombée dans les pommes. « Nous sommes choqués. C’est incroyable. Tout le monde est choqué de les voir. Nous ne pouvons pas croire que notre enfant a deux têtes », s’est étonné Jaswant Singh Ahirwar. Le bébé avait deux têtes, un seul corps et trois mains.

Même les personnels de santé étaient abasourdis en voyant le physique du nouveau-né.  « On nous a dit après l’échographie que nous allions avoir des jumeaux. Nous étions très heureux d’avoir deux enfants mais c’est un bébé avec deux têtes », affirme le mari. A cet effet, le Dr Surendra Sonkar, pédiatre, présume de transférer les jumeaux siamois dans un centre spécialisé dans le but de les examiner et d’envisager une opération de désunion de leurs corps.

Comme le précise ce spécialiste, l’opération n’est pas indemne de risque. Cependant, il s’agit d’un moyen indispensable qui se porte garant de la qualité de vie des jumeaux siamois. De toutes les manières, comme c’est la première grossesse de Babita, elle affirme son enchantement envers ses petits, malgré son étonnement. « C’est mon bébé, et je l’élèverai tel qu’il est », déclare la mère pleine d’affection. « Les gens disent beaucoup de choses, mais c’est mon bébé et je vais le ramener à la maison » ajoute-t-elle.

La maman espère bénéficier de d’aide gouvernementale afin de procéder à l’opération puisque les frais de l’intervention sont extrêmement onéreux. En parallèle, la jeune maman met en avant son amour pour ses enfants sans ou avec opération.

Les jumeaux conjoints ou jumeaux siamois constituent un cas rarissime

En réalité, les enfants siamois découlent d’une grossesse gémellaire vraiment singulière. D’un côté, pour une grossesse gémellaire normale de jumeaux monozygotes, donc de vrais jumeaux, les embryons sont dotés d’un même œuf aussi appelé zygote. Une fois fécondé, ce dernier se divise en deux parties. De l’autre côté, pour le cas des « jumeaux conjoints » ou jumeaux siamois, le zygote (l’œuf) ne se désunie pas après avoir passé en période féconde. Raison pour laquelle les deux bébés restent accolés et partagent un ou plusieurs organes. Très rare qu’il soit, le phénomène ne représente qu’un cas sur 50 000 à 100 000 nés. De manière générale, les bébés n’atteignent pas le jour de naissance. En sus, le fait qu’ils partagent un ou plusieurs organes amplifie le risque d’anomalie, voire de mortalité. Selon les experts, la gent féminine est dotée de plus de chance de survie comparée à la gent masculine. Tel est le cas des jumelles siamoises qui ont été désunies au jour de naissance. Malheureusement, l’intervention chirurgicale n’est pas toujours réalisable au risque de mettre en danger la vie des jumeaux siamois. Somme toute, la possibilité de l’intervention repose sur le fait que l’organe partagé est vital ou non. Dans le cas où il s’agit du crâne ou encore du cœur, l’opération se voit extrêmement dangereuse.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend