Barcelone : Après avoir réalisé un concert-test sur 463 personnes, aucun cas positif au coronavirus n’est détecté – Recettes en Famille

Barcelone : Après avoir réalisé un concert-test sur 463 personnes, aucun cas positif au coronavirus n’est détecté

by Emma

A la merci de cette étude effectuée en mois de décembre dernier en respectant les mesures sanitaires, les scientifiques ont pu attester que les évènements culturels sont possibles en période de crise sanitaire.

La recherche dont il est question est nommée PRIMA-CoV. Durant sa réalisation les sujets ont porté des masques de protection sans aucune mesure de distanciation sociale.

Ladite expérience justifie les affirmations de quelques-uns des membres gouvernementaux, ce qui justifie la condamnation des lieux culturels jusqu’à présent. En 12 décembre de l’année dernière, 500 spectateurs étaient présents dans la salle de concert Apolo situé à Barcelone, si l’effectif habituelle est de 900 personnes. Influencé par le festival Primavera Sound, les initiateurs de l’expérience baptisée PRIMA-CoV l’ont effectué en respectant une mesure stricte. Le résultat était probant puisqu’aucune contamination n’a été repérée.

1047 participants ont fait l’objet du test, dirigé par l’hôpital universitaire allemand Trias i Pujol de Badalone en concours à la Fondation de lutte contre le sida et les maladies infectieuses. En fait, 463 personnes étaient présentes au concert et les 496 autres n’y étaient pas.

Aucune mesure de distanciation sociale

Pour le premier groupe, ils étaient testés négatifs au Covid-19. En étant installés dans la salle, ils ont été invité à porter obligatoirement un masque FFP2 sur nez. En parallèle, les agents de sécurité sont tenus de surveiller les gestes de chaque participant et ils n’ont pas respecté la distanciation physique.

Les 1047 sujets ont passé le test une nouvelle fois via le test PCR, une semaine après l’événement. Résultat, les 463 participants au concert-test ont chacun un test négatif. En revanche, deux personnes parmi l’autre groupe ont été testées positives.

Comme l’explique Boris Revollo, initiateur de l’essai, «Ces données nous donnent la force statistique pour conclure qu’il n’y a plus de risque de contagion parmi les personnes qui ont participé à un événement massif si les mesures que nous mettons en œuvre sont suivies». Cette étude a suscité une polémique dans la branche culturelle de l’hexagone mais en maintenant la fermeture des établissements.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend