Après l’enterrement de son fils, cette maman se demande pourquoi la tombe de son fils est verte – Recettes en Famille

Après l’enterrement de son fils, cette maman se demande pourquoi la tombe de son fils est verte

by Emma

La séparation par la mort est une période où on ne peut faire l’impasse malgré la douleur infligée. Quelle que soit la raison et les faits du décès, celui-ci reste toujours un moment douloureux. A force de vivre la grande absence, on honore la mémoire de l’être que l’on a chéri.

Selon Arsène Houssaye au sujet de la perte d’une personne chère : « Il semble que leur âme colore toujours les chers souvenirs comme le soleil disparu colore encore les nuages à l’horizon. »

L’adage illustre l’histoire touchante d’une maman qui a vu sin fils mourir et se demande pourquoi la tombe de son fils est verte.

Un fils de 36 ans qui a péri la vie

A 36 ans, Joseph, fils de Raymond et Rachel Villasenor est décédé.

A son vivant, il détenait le porte de sergent d’état-major dans l’armée de l’air américaine et a servi son pays durant 16 années jusqu’en 2010. Sa mort a été causée par un accident de voiture lorsqu’il se rendait à un match de Softball, une de ses passions.

Alors que ses parents rendaient visite au cimetière Garden Park, au Texas, là où il a été enterré, le couple découvre que la tombe de leur fils est entretenue. Mais ce qui leur intrigue c’est que les autres tombes semblent abandonnées, contrairement à celle de Joseph qui est entretenue. C’est le cas depuis la canicule qui a envahi la région en 2015, mais la sienne est entourée d’herbe verte.

Un vieil homme de 86 ans, Jack Reissig, prend soin de la tombe de sa femme Liz de sorte qu’elle repose en paix dans un endroit admirable.

Lorsque cet homme arrosait la tombe de Liz, un jour, il entendait qu’une jeune femme pleurait sur une tombe pas loin. Le vieil homme est allé découvrir et il l’a réconfortée. Il s’agit en effet de la sœur de Joseph et elle a expliqué à cette personne le départ trop tôt de son frère. En guise de réconfort, il décide donc d’entretenir la tombe de sa femme avec celle de Joseph tous les jours. C’est pour cette raison qu’elles sont devenues les tombes les plus entretenues du cimetière.

Raymond et Rachel ont remercié Jack de l’intérêt qu’il porte à l’entretien du tombeau de leur fils. C’est de ce geste précieux que la mémoire de Liz et de Joseph sont honorées.

La perte d’une sœur, d’un mari, d’une femme ou d’un fils, est une période fâcheuse. De manière générale, les proches délaissés souhaitent honorer la mémoire des défunts en manifestant des gestes précieux.

Nous passons néanmoins par une période de deuil en tant que personne survivante, raison pour laquelle le deuil est une étape à ne pas manquer. Découvrez les 7 étapes du deuil afin de mieux l’appréhender et le concevoir.

 

1 – Le choc

Il s’agit de l’étape la plus courte lors de l’annonce de la perte. Que ce soit brusque ou suite à un apprêtement puisque la personne a subi une maladie, les survivants sont choqués, voire abasourdis en apprenant que la personne ne fera plus partie de ce monde.

2 – Le déni

Nous ne parvenons pas à admettre la situation et certaines personnes s’usent de cet état pour se protéger de la douleur. Le déni est en effet, un mécanisme humain d’auto-défense lorsqu’une mauvaise situation survient.

3 – La culpabilité

La personne en deuil réalise que la séparation avec l’être cher est bien réelle. Le fait est accablant mais surtout on ressent de la culpabilité extrême. Nous avons l’impression de ne pas avoir été assez bien avec la personne morte, de ne pas avoir consacré assez de temps avec elle et de lui dire notre amour pour elle. Nous avons des remords à un point où nous nous sentons même responsable du décès.

4 – La colère et le marchandage

Nous ressentons de l’injustice à travers cette mort et une question sans réponse envahit notre pensée : « pourquoi un de nos proches est parti trop tôt ? » Impossible de gérer l’énervement. On blâme même les autres tout en essayant de négocier, avec un être supérieur, afin d’échanger notre vie contre celle de la personne décédée.

5 – La dépression

C’est ce qui amène à accepter la mort sans en être véritablement en mesure de le faire. De là vient la dépression, des troubles du sommeil, un moral berné et des idées sombres qui nous conduirait jusqu’à cet autre personne qui nous manque tant.

6 – La reconstruction

Dans la phase de la reconstruction, nous essayons d’interférer avec les autres ainsi que de soigner notre mal-être et notre souffrance intense. Nous pouvons alors consacrer des moments d’activités diverses pour se changer les idées et pour esquiver la peine.

7 – L’acceptation

Nous finissons par accepter la réalité et nous reprenons le goût à la vie en se fiant à une lueur d’espoir dans les projets du futur. On arrive à reprendre le cours de la vie petit à petit.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend