Alerte ! Le vaccin Pfizer a causé la mort de 13 personnes en Norvège – Recettes en Famille

Alerte ! Le vaccin Pfizer a causé la mort de 13 personnes en Norvège

by Emma

L’Agence de médicament en Norvège a sonné l’alarme au sujet des 13 décès en raison de la vaccination. Les sujets auraient perdu la vie après avoir subi des effets secondaires du vaccin Pfizer anti-Covid. Selon les informations reçues, ils étaient vulnérables et des personnes âgées.

Dans le territoire norvégien, le bilan donne 23 morts relatifs au vaccin anti-Covid après avoir eu une lutte acharnée de ses effets indésirables. Comme relayé par Norway Today, un journal local, 13 d’entre ces personnes décédées ont fait l’objet d’analyses.

Le médecin en chef Sigurd Hortemo de l’Agence norvégienne du médicament indique : «Les rapports pourraient indiquer que les effets secondaires courants des vaccins à ARNm, tels que la fièvre et les nausées, peuvent avoir entraîné la mort de certains patients fragiles». Comme relayé par Bloomberg, l’institut norvégienne affirme par la même occasion «Pour les personnes les plus fragiles (très âgées ou souffrant de maladies, ndlr), même des effets relativement légers peuvent avoir des conséquences graves».

Les patients très vulnérables

Après la recherche réalisée par l’Agence norvégienne du médicament et l’Institut national de la santé publique au sujet des effets indésirables du vaccin, la conclusion est inquiétante.

Cependant, les autorités sanitaires en Norvège rassurent la population. Comme annoncé par Steinar Madsen, directeur médical au sein de l’Agence norvégienne du médicament, « Nous ne sommes ni alarmés ni inquiets car ces cas sont très rares et se sont produits chez des patients très fragiles atteints de maladies très graves».

Dans l’attente de déceler plus d’éclaircissement sur le sujet encore flou, l’Institut national de la santé publique a établie une mise à jour du guide de vaccination contre le coronavirus avec de nouvelles astuces sur la vaccination des séniors, donc les personnes vulnérables.

Dans l’enquête concernant les personnes décédées, Pfizer/BioNTech, le développeur du vaccin et les autorités sanitaires norvégiennes œuvrent conjointement. Selon une annonce parue sur la plateforme de Bloomberg, Pfizer se voit rassurant en affirmant qu’il ne s’agit pas d’un taux d’incidence alertant.

Les autorités sanitaires affirment d’ailleurs la poursuite de la campagne de vaccination, encore plus que c’est le seul remède contre le Covid-19.

Le début de vaccination date du 27 décembre dernier pour les Norvégiens. A ce même jour, les entités inhérentes ont administré 34.000 doses de vaccin Pfizer.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend