A quelle fréquence faut-il changer ses sous-vêtements ? – Recettes en Famille

A quelle fréquence faut-il changer ses sous-vêtements ?

by Emma

Une meilleure hygiène est de mise pour éviter les infections urinaires, les démangeaisons mais aussi afin de favoriser une bonne hygiène intime. Dans ce sens, il serait salutaire de connaître à quelle fréquence doit-on changer les sous-vêtements ? On vous en dit plus.

 

Tous les types de sous-vêtements, notamment les tangas, culottes ou boxer, ont tendance à s’imprégner de transpiration puisque la partie intime est constamment humide. Quels sont les 5 conseils d’hygiène à retenir quant à la fréquence de changement de lingeries pour femme ?

 

Les règles d’hygiène à suivre pour une bonne santé vaginale

Si vous souhaitez avoir une bonne santé gynécologique, il est question d’adopter les bons réflexes afin de préserver sa santé vaginale. Dans ce sens, prenez en compte qu’il faut remplacer et changer ses sous-vêtements régulièrement parce qu’ils subissent le frottement avec les muqueuses de la partie intime. Pour une patiente de mycose, d’irritation ou de cystite, sollicitez l’avis de votre gynécologue car il saura prescrire le traitement idéal. Dans la majorité des cas, ces troubles peuvent découler de bactéries résultant de mauvaises habitudes hygiéniques.

 

 

A quelle fréquence doit-on changer ses sous-vêtements ?

La fréquence de changement des sous-vêtements

Maillot, culotte en coton ou en élasthanne, l’essentiel est de les changer si vous remarquez des pertes vaginales sur le textile afin de prendre soin de la flore vaginale. La raison ? Cette matière visqueuse est susceptible de provoquer la prolifération des micro-organismes dans le vagin et d’émaner des odeurs désagréables. Néanmoins, les pertes issus de la flore vaginale ne sont pas dangereux mais il est toujours indispensable de changer ses dessous tous les jours ou tous les deux jours au maximum, selon les conseils du Dr Lydia Charalampidou, gynécologue à Zurich lors d’une interview pour le média 20 minutes. Il s’agit d’une habitude essentielle pour éviter les mycoses et les autres maladies gynécologiques.

 

 

Les éléments qui indiquent des pertes tenaces sur son slip

Vous avez beau lavé vos culottes mais des traces persistent du fait d’écoulements vaginaux et ne disparaissent plus ? C’est un indicateur de bactéries qui se sont incrustées dans le textile. La meilleure des décisions, c’est de remplacer la culotte dans le sens de maintenir une bonne santé vaginale. En outre, privilégiez des culottes agréables à mettre afin de prévenir les irritations. Tout comme vos soutiens-gorge, il est important d’adopter la méthode de lavage adaptée, notamment si vous avez des pertes abondantes. Il est donc conseillé de tremper vos culottes à l’eau chaude et de les laver à l’aide de savon de Marseille.

 

 

  • Lorsque les culottes sont décolorées par les taches de détergent

Certains lavent leurs dessous dans le lave-linge mais sachez que les résidus de détergents peuvent détériorer la couleur et engendrent des traces blanches. Privilégiez dans ce cas, le lavage traditionnel à la main et d’utiliser du  savon au pH neutre. Si la tache reste tenace, jetez cet article.

 

 

  • ­   Quand vous avez enduré un trouble gynécologique

Si vous avez subit une infection bactérienne ou une vaginose, ces troubles peuvent impacter les pertes puisque les micro-organismes pathogènes ont proliféré. Ces écoulements peuvent alors persister sur le tissu et occasionne le risque de récidive de la maladie. Remplacez définitivement cette pièce pour éliminer le risque de récidive.

Lorsque vous lavez votre culotte, slip qu’il soit taille haute ou basse, appliquez du savon de Marseille en insistant sur la petite poche de la culotte. En cause, elle entre directement en contact avec la vulve. Il s’agit de la partie qui a tendance à développer des inflammations et des infections vaginales. Vous pouvez remédier aux symptômes de ces dernières en ayant recours à des astuces naturelles en parallèle à un traitement médical.

  • Quand le sous-vêtement est dans un état critique

En tant que femme, il faut faire attention à ses sous-vêtements et d’évaluer plusieurs éléments avant de les jeter. C’est le cas lorsque l’élastique lâche, le tissu commence à vieillir ou lorsque la culotte est à l’origine d’un inconfort quand vous la mettez. Jetez-la lorsque le tissu de votre culotte commence à être délavé. Selon le Dr Shirin Lakhani, d’Elite Esthetics, les sous-vêtements devraient être remplacés tous les 12 mois, puisque c’est un terrain fertile des bactéries.

 

 

Des astuces pour éviter de mettre un soutien-gorge

C’est loin d’être une mince affaire de choisir des soutiens-gorge lorsque vous souhaitez porter un décolleté plongeant. Il est recommandé de porter des cache-tétons dans ce cas. Ces articles sont agréables à porter et aident à se sentir plus à l’aise lorsque vous mettez un top cintré ou bien un caraco.

 

Comment rendre mon soutien-gorge invisible ?

Si vous préférez porter un soutien-gorge mais le problème est qu’il est trop visible, voici la solution ! Choisissez celui avec des bretelles retirables. Si vous avez une poitrine volumineuse, optez pour celui avec de grandes armatures afin de correspondre parfaitement avec votre morphologie.

 

 

Mettre un jean sans que la culotte soit visible

Si vous aimez mettre des leggings ou des habits moulants, voici une bonne nouvelle ! Vous pouvez les porter sans que la culotte soit visible. Il existe des culottes dites « invisibles » dans les boutiques de lingeries. Elles sont fabriquées de tissu doux qui adhère à la peau puisqu’elles sont tracées au laser pour une précision de couture idéale.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend