News

7 symptômes qui montrent que vous auriez pu être atteint par le coronavirus, avant cet épidémie.

A cause de la contamination du coronavirus, partout dans le monde entier, tous les chercheurs et les scientifiques sont maintenant au travail, pour résoudre cette crise sanitaire. Avec ces recherches partout, on a de plus en plus d’informations pour connaitre les manifestations du Covid-19. On nous a toujours appris dans cette pandémie que les symptômes sont : la fièvre, toux, courbatures ou encore conjonctivite… cependant pour les autres personnes, ces éléments auraient déjà pu se manifester bien avant la médiatisation de la pandémie. Tour d’horizon sur ces signes relayé par d’Ouest-France.

Nous savons tous que le coronavirus est une maladie très surprenant. Ainsi il est bien possible que des personnes aient été contaminées, bien avant la médiatisation de cette pandémie. Donc des cas de contaminations auraient pu passer inaperçu.  Par ailleurs, des signes pas très graves ont été distinguées au part avant, et ont été retrouvé et confirmé après, avec d’autres patients. Alors que ce sont ces petits détails anodins qui rend cette maladie tellement redoutable. Marianne Pauti, médecin généraliste à Paris a expliqué que : « Les malades vont mieux un jour, le lendemain à nouveau mal. C’est très surprenant. En 25 ans d’exercice, je n’ai jamais vu ça ».

Jusqu’à aujourd’hui, voici les symptômes que l’on peut lister :  

Une perte de l’odorat et du goût

L’anosmie est un des symptômes qu’on a pu détecter il n’y a pas longtemps, sur le Covid-19. D’après le Dr Alain Corré, ORL à l’Hôpital-Fondation Rothschild à Paris, il y a eu un moment où cette anosmie ait été très courante. Et après des analyses faites par le Dr Salomon Dominique sur une soixantaine de ces personnes anosmiques, il a constaté que la majorité de ces personnes aient été positif au Covid-19. Seul 10% de ces personnes n’avaient pas le Covid-19.

Avec tous les étapes des recherches mené jusqu’à maintenant, on peut dire que l’anosmie est un signe qui permet de distinguer un patient du Covid-19. En se basant sur cette conclusion, le Dr Corré a affirmé que « si vous avez une anosmie sans nez bouché, vous êtes Covid positif, ça n’est pas la peine d’aller vous faire tester ».

Ainsi la distanciation sociale est la solution la mieux adaptée à cette effet. Puisque ce symptôme est encore considéré, pas très grave.

Par rapport à la perte du goût, il faut émettre une certaine réserve. En effet, 90% des nourritures sont en relation avec l’odorat, donc les personnes qui perdent l’odorat imaginent qu’ils ont perdu le sens du goût. Ainsi pour l’instant la perte du goût n’est pas à indiquer comme un symptôme du coronavirus.

Fièvre

Ce signe est très généralisé pour les personnes atteintes du Covid-19. Par ailleurs la fièvre causée par le coronavirus n’est pas très poussé comme ceux des autres virus. Parfois la fièvre peut engendrer des courbatures localisées.

Perte de force musculaire et migraine

A cause de la fatigue, le patient est généralement soumis à la perte de la force musculaire, qui se présente par des déplacements difficiles. D’après le Dr Pauti : , « J’entends toujours la même chose : des patients épuisés ; ils font trois pas et doivent s’allonger ».

Une toux sèche

La toux est vraiment un symptôme du Covid-19, elle est présente chez tous les patients. Par ailleurs les caractéristiques de la toux est : elle est généralement sèche, et très persistante, accompagné d’un mal de gorge, et d’un écoulement nasal.

Problèmes au niveau de l’intestin

Toujours d’après le Dr Pauti, les troubles intestinaux ne sont pas suffisants pour dire que la personne est atteinte du coronavirus. Malgré le fait que ce signe fait partie intégrante des symptômes recensés.

Affections pulmonaires

Des médecins ont pu distinguer des problèmes de respirations très graves, comme quoi des patients se sont surpris de pouvoir encore respirer. Par ailleurs les affections pulmonaires sont aggravées par le stress, qui sont très accrus pendant la quarantaine.

Cette affection pulmonaire se présente par ce qu’on appel, avoir les poumons « dans un étau ». D’après le Dr Pauti, l’inquiétude a pour conséquence d’engendrer une respiration anormalement rapide. Et dans ces conditions les personnes vont directement appeler des secours.

Une infection oculaire

D’après la publication dans le Journal of medical virology, une étude a affirmé que l’infection oculaire est un des symptômes de la maladie. L’étude portant sur 30 malades chinois hospitalisés pour le coronavirus a montré un cas souffrant de conjonctivite et qui présentait des traces du virus dans le liquide lacrymal et le liquide conjonctival. Pour autant, l’Académie Américaine d’Ophtalmologie (AAO) a expliqué que « le virus pourrait provoquer une conjonctivite et que des particules virales sont présentes dans les sécrétions oculaires ».

Pour la suite, ouvrir la page suivante

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Most Popular

To Top
Send this to a friend