157 000 euros pour indemniser son ex-femme pour ses 27 ans de ménages – Recettes en Famille

157 000 euros pour indemniser son ex-femme pour ses 27 ans de ménages

by Emma

8 ans avant le divorce, cette femme, âgée maintenant de 70 ans a perçu environ 157 000 euros, pour indemniser les ménages dans le foyer durant 27 ans. En effet, son ex-mari a été condamné à lui verser 173 000 dollars parce qu’elle avait dû se consacrer entièrement à l’éducation de leurs enfants et à assurer les tâches ménagères.

L’histoire s’est déroulée en Argentine, là où le juge a dévoilé son verdict l’année dernière, comme le relaye Infobae. Après avoir travaillé sur l’affaire, le juge Victoria Famá a condamné un homme à verser à son ex-femme une somme équivaut aux tâches ménagères qu’elle a faites durant leurs années de vie commune. Diplômée en chimie, la femme avait garanti l’éducation de leurs enfants ainsi que toutes les tâches ménagères.

Le juge Victoria Famá, qui a prononcé l’indemnisation a affirmé que la somme est de 8 millions de pesos, soit 157 000 euros. Elle met en avant, « La dépendance économique des femmes vis-à-vis de leurs maris est l’un des mécanismes centraux à travers lesquels on subordonne les femmes dans la société. »

La magistrate évoque qu’il s’agit d’une « somme raisonnable afin de rééquilibrer la situation économique disparate des époux ».

Comme nous pouvons lire dans  le jugement rendu, « Après 27 ans de mariage, le prévenu l’a quittée alors qu’elle avait 60 ans révolus, âge auquel les femmes perçoivent la pension de retraite, se voyant privée d’accès au marché du travail  ».

La séparation du couple était intervenue en 2009 alors que leur divorce n’a été prononcé que deux ans plus tard. En 2015, le code civil argentin a considéré le concept de compensation économique, la possibilité de faire une demande de versement unique, un revenu, l’usufruit de certains biens ou de toute autre manière sous l’accord des parties en cause. Malgré son diplôme, la femme divorcée a abandonné une carrière aguichante pour assurer les ménages du foyer.

D’innombrables femmes divorcées se trouvent avec une très faible pension, ou même rien du tout, parce qu’elles ont consacré la grande majorité de leur vie à élever leurs enfants et à prendre soin de la maison. Telle est la raison de cette nouvelle règle en Argentine. Quelle est votre opinion au sujet de cette loi ?